samedi 27 juillet 2013

Soleil et cancer de la peau : examen des vérités, pseudo-vérités et mensonges de la science dominante



Par le Dr Michelle Kmiec


On entend donc dire que le soleil est bon pour nous ...et ensuite que le soleil est mauvais ...et plus tard qu'il est de nouveau bon (ou mauvais...je n'arrive plus à suivre où on en est).
Ne joue-t-on pas à ce jeu du bon-mauvais-bon pour tous les sujets sous le soleil (terrible jeu de mots, je sais...désolée) ?
Nous sommes une société immergée dans la peur ...la peur ...et toujours la peur. Que le soleil soit donc un autre objet de peur n'est pas une grande surprise.
La notion que nous, gens vivant à la surface de cette planète, devrions nous couvrir et rester autant que possible à l'abri du soleil a toujours fait vibrer une corde sensible chez moi. Je pourrai croire à quelque chose de ce genre si nous vivions en fait sous terre comme les habitants de grottes, ne sortant que la nuit pour travailler et se distraire.
Mais nous ne sommes pas nocturnes par nature. Nous dormons la nuit et sommes actifs pendant la journée. La nature se serait-elle trompée ? Ce pourrait-il être la plus grosse blague que nous ait faite la nature ? Ou est-ce nous qui nous embrouillons les idées tout seuls ?
Il existe des raisons qui nous rendent actifs pendant la journée plutôt que la nuit et notre physiologie le prouve :
1. La glande pinéale produit de la mélatonine la nuit et de la sérotonine le jour.
2. Nous avons une excellente vision diurne et une mauvaise vision nocturne.
3. La vitamine D est une vitamine de type hormone que notre corps ne fabrique qu'avec une exposition directe au soleil.
4. Sans parler que nous sommes "programmés" pour ressentir une attirance pour le soleil. N'apprécions-nous pas une chaude journée ensoleillée ? Le soleil ne joue-t-il pas sur notre état d'esprit ?
On nous a dit néanmoins de nous tenir à l'écart du soleil, de nous protéger et de nous badigeonner d'écran solaire. Et ne sommes-nous pas totalement conditionnés concernant les écrans solaires ? On nous dit que si nous ne mettons pas d'écran solaire, nous allons nous rider et avoir un cancer de la peau. Exact ? Ça vous parle ?
Et aujourd'hui le tout dernier mythe de l'exposition au soleil ...il devient plus dangereux à cause de la couche d'ozone qui diminue entraînant une plus grande force que jamais des rayons solaires avant de causer bien sûr davantage de cancers de peau. Mais c'est un autre sujet à lui tout seul.

Rayons UVA et UVB :
Avant d'entrer dans les détails, voici un petit rappel sur les rayons UVB et UVA

Rayons UVA (ultra-violets A):
  • Passent à travers les vitres des fenêtres.
  • Sont toujours présents malgré un changement d'altitude ou de temps.
  • Pénètrent profondément les couches de la peau.
  • Constituent 5 % des rayons solaires totaux.
  • Sont 20 fois plus abondants que les rayons UVB.
Rayons UVB :
  • Ne traversent pas les vitres.
  • Font brûler et bronzer la peau.
  • Sont responsables de la production normale de vitamine D.
  • Varient en intensité avec les conditions météo, l'altitude, la saison et l'heure de la journée.
  • Totalisent 0,5 % des rayons solaires.

Vérité, pseudo-vérité et mensonges

Regardons donc de près ce qui est la vérité, ce qui est une pseudo-vérité et ce qui est un mensonge éhonté.

Vérité : Il y a eu une augmentation du taux de cancers de la peau aux USA, comme l'a rapporté le Centre de Contrôle des Maladies (CDC)
Question : Pourquoi y aurait-il une augmentation des cancers de la peau malgré l'usage des écrans solaires ?
Pseudo-vérité : Alors que la plupart des publicités pour les écrans solaires disent qu'ils protègent contre les UVB, ils font peu en réalité pour protéger des UVA. Il existe pourtant des écrans solaires qui protègent des rayons UVA, comme ceux avec du zinc, du dioxyde de titane ainsi que des produits contenant du méxoryl (marque déposée de filtre solaire, NdT).
Mensonge éhonté : donc au lieu de se poser la question sur le pourquoi des cancers de peau en augmentation, nous continuons à taper sur les écrans solaires ou pire, à tous rester à l'abri du soleil. Mais est-ce le soleil qui est donc si dangereux ou existe-t-il une autre cause dont on ne tient pas compte et qui arrange bien ?
La réponse est surprenante et elle vient droit de la FDA (Administration de contrôle des aliments et des médicaments) et de la fondation américaine pour les cancers de peau (vous le croirez ou non).
En un mot : la photosensibilité

La vérité sur les écrans solaires
Un rapport de la FDA déclare ce qui suit :

La FDA rapporte que la liste de substances suivante entraîne une photosensibilité ou possède des agents photo-réactifs en eux et qu'une exposition chronique au soleil avec utilisation de ces éléments chimiques peut causer un cancer de la peau :
  • Médicaments
  • Additifs alimentaires
  • Déodorants
  • Savons antibactériens
  • Produits à base de pétrole (dont laVaseline)
  • Antihistaminiques
  • Médicaments contre le rhume et les allergies
  • Médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (dont l'aspirine, l'ibuprofen, le Voltarène)
  • Les antibiotiques (dont les tétracyclines et les sulfonamides)
  • Écrans solaires (contenant de l'huile de bergamote, de l'huile de santal, des benzophénones, le PABA, les cinnamates, les salicylates, les anthranilates, PSBA, le mexénone, et l'oxybenzone)
Vous connaissez quelqu'un qui utilise l'un de ces produits ? Vous peut-être ? Pouvons-nous réellement dire qu'il n'y a que le soleil à entraîner un cancer de la peau ?
N'est-il pas intéressant qu'il n'y ait aucune étiquette mettant en garde contre l'un de ces produits ? Surtout les écrans solaires ?!? Cela vous étonne, n'est-ce pas ? Mais attendez ...il y a mieux.
La FDA déclare dans le même rapport qu'une exposition chronique aux produits chimiques photo-réactifs (comme ceux cités ci-dessus) peuvent entraîner :
  • Vieillissement prématuré de la peau : dû au soleil ...ou aux produits chimiques ?
  • Réactions allergiques plus fortes : Pourquoi les humains seraient-ils allergiques à la Terre ?
  • Cataractes: Troubles visuels ?
  • Problèmes artériels et veineux : Troubles cardiovasculaires ?
  • Affaiblissement du système immunitaire : Troubles autoimmunes ?
  • Cancer de la peau : Est-ce vraiment une surprise?
Pas besoin d'être scientifique pour trouver une logique à ce test : les écrans solaires causent une photosensibilité, et ceux qui y sont sujets développeront plus probablement un cancer que ceux avec une peau "normale".
En parlant du rapport de la FDA sur les substances qui entraînent une photosensibilité, un article de Science Daily 'Les médicaments peuvent augmenter la sensibilité à la lumière solaire' disait :
"Bien que ces produits n'augmentent pas directement le risque de cancer cutané, de sérieux coups de soleil, surtout chez les enfants, ont été associés à une incidence élevée de cancers cutanés plus tard dans leur vie".
En regardant de nouveau cette liste, on y parle beaucoup plus que simplement des médicaments ! Additifs alimentaires, déodorants et savons y apparaissent.
Cela m'étonne qu'on continue à nous dire que la solution à ce problème est de mettre simplement un écran solaire ! Mais attendez, oups ...l'écran solaire est aussi sur cette liste !
Pourquoi l'absence d'étiquetage avertisseur sur les écrans solaires nous informant qu'ils peuvent causer une photosensibilité et un cancer ? Cela me semble un peu contre-productif.

Exposition au soleil

Mensonge éhonté : plus on passe de temps au soleil, plus probable est la possibilité d'avoir un cancer cutané. C'est donc la raison pour laquelle il est si important de se protéger et de rester autant que possible à l'écart du soleil.
Une lecture indispensable dans le dernier rapport venant du Royaume-Uni, "Hold-up sur le soleil". Un extrait dit la chose suivante [C'est moi qui ai souligné des passages en gras] :
"...Il existe de réels doutes quant à l'apparition d'un mélanome causé par une exposition au soleil. Les adultes qui travaillent en extérieur et les enfants qui jouent dehors sont exposés régulièrement au soleil et sont moins susceptibles de développer un mélanome que ceux qui travaillent ou jouent plus à l'intérieur. Alors que ceux qui ont une exposition irrégulière au soleil et ceux qui se rappellent avoir subi des coups de soleil auront un risque plus élevé de mélanome, surtout s'ils ont un type de peau clair. Une exposition occasionnelle de la peau au soleil semble s'accompagner d'un risque plus grand de mélanome, alors qu'une exposition régulière de la peau au soleil semble protéger contre le mélanome, probablement par l'apport de hauts niveaux de vitamine D qui protègent contre le cancer en général".
L'écran solaire fait bien sûr un bon boulot en nous protégeant des rayons UVB, mais il y a un problème. Ce sont les UVB dont notre corps a besoin pour produire de la vitamine D. Et si la vitamine D protège contre le cancer...bon...
Que devons-nous faire ?
D'abord, se servir des alternatives naturelles aux produits listés dans le rapport de la FDA.
Il est sûr que certaines substances dans la nature entraînent aussi une photosensibilité. Mais si le seul intérêt de la FDA et d'autres groupes comme la Fondation américaine pour le cancer de la peau est de protéger le public, pourquoi ne regardent-ils pas les ingrédients chimiques se trouvant dans les produits qui sont connus pour entraîner une photosensibilité ? Pourquoi pas plus d'intérêt pour des traitements alternatifs qui pourraient empêcher ces réactions de photosensibilité aux médicaments ? Sans parler de tous les autres effets secondaires ?
La science dominante reste inébranlable dans son idéologie d'opposition aux traitements alternatifs. Déconcertant, n'est-ce pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.