jeudi 8 août 2013

L’Aluminium ça suffit !

5115649509_8ca30c9b3c.jpg
La preuve que des milliers de signatures et de grèves de la faim ne serviront pas à grand chose, tant que les citoyens ne descendront pas en masse dans la rue en criant « ça suffit ! »
 
Le 23 juillet, après une grève de la faim de plus d'un mois menée par des malades de myofasciite à macrophages, ces victimes de l'aluminium vaccinal ont remis à la ministre de la Santé Marisol Touraine toutes les signatures récoltées depuis leur grève (70 000), ainsi qu'un appel des élus de la République soutenant leurs demandes afin de contraindre la ministre à prendre ses responsabilités.
 
Mais l’affaire n’est pas récente. Depuis 15 ans, la France fait l’objet de débats relatifs à la sécurité de l’aluminium utilisé comme adjuvant dans la plupart des vaccins depuis plus de soixante ans.
 
En août 1998, le Pr. Ghérardi a publié dans le Lancet, avec Michèle Coquet, Patrick Chérin et plusieurs collègues, un article sur ce syndrome, relativement fréquent dans les pays développés. (cf. Ghérardi et all. « Macrophagic myofasciitis : a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines », inJournal of Neurology n° 246, 1999).
 
La toxicité de l’aluminium est donc officiellement  reconnue depuis 1999, autant par l’Agence française de sécurité sanitaire que par l’OMS, sans que cela ait changé quoique ce soit à la politique vaccinale ou aux procédés de fabrication des vaccins. En mars 2001, l’Institut de veille sanitaire publiait un rapport sur une nouvelle maladie, la myofasciite à macrophages, déclenchée par les vaccins qui contiennent de l’aluminium, dont celui contre l’hépatite B.

La suite ICI 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.