mercredi 7 août 2013

Soleil : le champ magnétique de notre astre va prochainement s'inverser


Quelque chose d'important est sur le point de se produire dans notre système solaire : d'ici peu, le champ magnétique du Soleil va s'inverser, et ses pôles s'intervertir, a annoncé la NASA dans un communiqué. Cet événement, aura de nombreuses répercussions dans l'héliosphère, la zone d'influence du Soleil. Pour autant, il n'y a pas de crainte de fin du monde à avoir, ce phénomène se produit régulièrement, tous les 11 ans en moyenne. 

 A l'instar de la Terre, le Soleil possède des pôles magnétiques, nord et sud. Ceci est causé par le mouvement de plasma (du gaz électriquement chargé) à l'intérieur de notre étoile. Or, le Soleil vit selon des cycles d'activité d'environ 11 ans. Au milieu de ceux-ci, on atteint un pic d'activité, le maximum solaire, qui se traduit par une réorganisation de la dynamique magnétique. Autrement la fameuse inversion de son champ magnétique, ou plutôt de ses polarités à chaque pôle. 

La prochaine marquera ainsi la moitié du cycle solaire numéro 24, un comptage qui a commencé en 1849 par l'astronome Johann Rudolf Wolf, à partir du maximum observé en 1761. "Il semble que l'inversion se produira d'ici 3 ou 4 mois", annonce Todd Hoeksema, physicien spécialiste du Soleil à l'université de Stanford. Phil Sherrer, lui aussi physicien à Stanford, décrit le phénomène : "Le champ magnétique polaire commence par diminuer, atteint le 0 et émerge à nouveau avec une polarité inversée. Cela fait partie du cycle normal." Normal, mais pas anodin pour autant. 

"Ce phénomène aura des échos dans tout le système solaire", affirme Todd Hoeksema. La zone d'influence du Soleil, l'héliosphère, s'étend des milliards de kilomètres au delà de Pluton. Aussi, un tel changement n'est pas sans impact pour tout ce qui entoure l'astre. 

Quelles conséquences ? 

L'une des principales conséquences concerne la "spirale de Parker". Le champ magnétique solaire prend la forme d'une spirale, partant de l'équateur du Soleil. Celle ci est composée d'un courant électrique très faible (0,0000000001 ampères/m²), mais d'une taille impressionnante : 10.000 kms d'épaisseur et une étendue de plusieurs milliards de kilomètres. 

 Durant les inversions, cette spirale s'agite beaucoup. Ainsi, lorsque la Terre traverse l'un de ces bras, on observe quelques turbulences dans l'espace autour de la planète. Mais cette inversion a aussi des effets sur les rayons cosmiques. Composés de particules hautement énergétiques qui voyagent à une vitesse quasi-luminique, ils sont émis par les supernovas et autres événements violents de l'univers. Ils représentent un danger pour les astronautes en sortie dans l'espace ainsi que pour les satellites, et c'est le champ magnétique solaire qui nous protège d'eux. 

En cas d'inversion, la spirale de Parker est plus agitée, ce qui offre une meilleure protection face aux rayons cosmiques. Selon le professeur Sherrer, le pôle Nord a déjà changé de polarité, "et le Sud se dépêche de le rattraper. Bientôt les deux auront été inversés et l'on se dirigera vers la seconde partie du maximum solaire". La NASA a précisé qu'elle informerait le public dès que cet événement aura lieu.

Copyright © Gentside Découvertes 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.