L’opération a été baptisée OpIsrael Reborn. Les organisateurs de l’attaque ont également appelé tous les hackers de les rejoindre afin de bloquer l’accès aux sites gouvernementaux israéliens.