vendredi 6 septembre 2013

Les Verts et la guerre...

Pascal DURAND
On connait les écologistes sur la question: ils sont de tendance pacifiste... Sauf que pour garder deux postes au gouvernement, ils sont prêts à toutes les concessions. Si, si.    On le sait, pour épauler le grand frère américian, la France socialiste s'apprête à participer à une guerre forcément éclair en Syrie. Bien évidemment, le chef d'Etat de Syrie n'a rien de fréquentable. Une grande partie de ses opposants... non plus. L'armée française a combattu au Mali des "terroristes" que l'on rencontre aussi aux abords de Damas. C'est compliqué... Après la fameuse preuve des armes de destruction massive en Irak, on peut douter un peu quand on nous ressert les mêmes certitudes quant au massacre aux armes chimiques. Qui a fait quoi ? On nous dit "la preuve qu'Assad est coupable, c'est qu'il a fait disparaître les preuves". Voilà qui n'est guère rassurant. Et si guerre, il y a, que se passera t-il ensuite ? Le désordre ou le chaos ? Au choix... Et donc, on peut lire une déclaration signée par les grands manitous d'Europe Ecologie Les Verts (Pascal DURAND, la députée européenne Hélène FlLAUTRE, les députés Barbara POMPILI et François DE RUGY et le sénateur Jean Vincent PLACE) selon laquelle: 
 
 
"C’est pourquoi pour EELV, une intervention, y compris militaire, nonobstant l’utilisation par la Russie et la Chine de leur droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU, est à ce stade inéluctable".
 
 
Certes, les armes chimiques sont bien moins écolos qu'une bombe traditionnelle. Mais la guerre est-elle vraiment inéluctable et doit-elle s'engager en violation des règles internationales ? Oui, si c'est le prix à payer pour rester au gouvernement...

Source 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.