dimanche 20 octobre 2013

Ce que vous devez savoir sur les techniques d'espionnage de Microsoft


Toute personne qui achète aujourd'hui un ordinateur Windows est un traître à l'humanité.


Comme c'est un gars très orienté sur la technique, il a été rapidement d'accord avec moi que la plupart des gens n'ont aucune idée de ce genre de choses. Le problème central reste celui-ci : chaque fois que l'un de nous achète un produit Microsoft, il apporte son concours aux outils de notre propre esclavage.
Voici le problème :

Comme les gens continuent d'acheter Windows, les fabricants d'ordinateurs sont obligés d'acheter et de fournir des produits "sous licence Windows". Et ces produits contiennent une foule de vilaines choses. Comme je l'ai déjà souligné, Microsoft coopère massivement avec la NSA pour leur procurer les enregistrements de vos idées et actions. Mais le problème dont parlait mon ami, était quelque chose d'autre...quelque chose appelé TPM,

Trusted Platform Module. (ou TPM = Module de plate-forme sécurisé)

C'est une petite puce dans votre ordinateur qui est, selon les mots de mon ami, "la voie du mal".



Le but de Microsoft (et d'Apple qui est sur leurs traces, soit dit en passant) est de mettre fin à l'ordinateur banalisé. Le résultat de l'association de ce TPM avec Windows donne quelque chose que Microsoft et leurs potes au gouvernement font depuis plusieurs années : quelque chose appelé Hygiène numérique.

Si cela a un petit côté nazi pour vous, j'en suis heureux, car ça l'est.

Hygiène numérique veut dire que sauf approbation de Microsoft pour la totalité des logiciels de votre ordinateur – ou tout autre facteur devant être déterminé dans l'avenir – votre accès internet sera instantanément coupé.

Voici ce que le vice-président de Microsoft Corporate disait en 2010 (selon de multiples sources, lors d'une conférence à Berlin) :

Les ordinateurs infectés devront être mis en quarantaine d'internet et les PC devront prouver qu'ils sont "propres" par un certificat de santé numérique pour pouvoir accéder à internet.

Ils sont en train de le faire maintenant, et mon ami a raison de déclencher l'alarme.
De plus en plus d'ordinateurs ne peuvent fonctionner sans un système d'exploitation "signé" – signé par Microsoft ou le fabricant de matériel informatique. En d'autres mots, si vous n'avez pas reçu leur accord d'utilisation conforme selon leurs normes, vous serez débranché. De plus, leur "Nous le certifions sinon ce que vous avez acheté ne fonctionnera pas" s'étend à tous les programmes que vous avez en service.

Cela existe déjà dans tout ordinateur vendu avec la mention "Prêt pour Windows 8". En installant Windows 8, ces capacités s'activent automatiquement.

Une fois fait, il vous faudra des compétences informatiques majeures pour le virer de votre machine et installer quelque chose de mieux.

Tout cela revient à dire que, dans un avenir pas si éloigné – si vous utilisez une machine Windows – vous pourriez vous voir limité à une petite sélection de programmes pré-approuvés, pré-aseptisés, très discutables sur le plan de la vie privée.

Et je peux presque garantir que tous les outils que nous utilisons aujourd'hui pour nous protéger du furetage numérique seront bloqués aussi, nous laissant à nu et vulnérables.

Mais il y a une solution.

Achetez une machine avec Linux. Non seulement il vous protégera de ce qui est évoqué ci-dessus, mais ce sera moins cher et n'aura pas tous les problèmes de Windows (par exemple l'écran bleu de la mort).


Voilà comment procéder :
  • Achetez un ordinateur d'un modèle plus ancien avec un processeur AMD (Advance Micro Devices, carte graphique). Ils sont meilleur marché et offriront toujours un moyen pour plus de puissance que probablement nécessaire. Pour être sûr, demandez si la chose contient "vPro", "CompuTrace" ou une "puce TPM". Si l'un d'eux s'y trouve n'achetez pas !
  • Installez Linux Mint dessus (https://fr.wikipedia.org/wiki/Linux_Mint) ; la version conviviale du programme.
Il est plus que probable, à moins de bien vous y connaître sur le plan technique, que vous ayez besoin de faire appel à votre revendeur-technicien indépendant local d'informatique. Faites-le – il sera d'une grande ressource quand vous basculerez vers un monde non-Microsoft.

Rappelez-vous, Microsoft est un traître pour ses clients, profitant de leur ignorance pour poursuivre son petit jeu.

Ne soyez pas leurs zombies !

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.