mercredi 30 octobre 2013

Fabriquer un hôtel a insectes.

La réalisation de l’hôtel a insecte que j’ai dessiné est assez complexe. Je vous ai laissé les plans pour que vous puissiez vous en inspirer.
Les plans de l’hôtel a insectes sont au format Sketchup. C’est un logiciel gratuit que vous pouvez télécharger ici. Le look de l’hôtel ne changera pas grand chose a sa capacité d’accueil.
Si j’ai fait une structure aussi complexe c’est pour le plaisir de bricoler. Il existe des modèles plus simple a réaliser sur internet.


Au niveau des matériaux, j’ai choisi les plus simple et économique. Du sapin traité pour l’extérieur et un peu de quincaillerie.
  • 6 piquets sapin 70×70 de 2m40
  • 5 planches agricoles 180×19 de 5 m
  • Des vis torx de 140
  • Des pointes torsadées
  • Un marteau
  • Une perceuse visseuse sans fil
  • Un combiné bois ! «  Oui forcement c’est plus à la portée de tout le monde ! »
 Télécharger les plans de l’hôtel a insectes.


Un bon emplacement pour mon hôtel a insecte.

L’exposition de l’hôtel à insecte est importante. Il faut l’orienter vers le sud et que la face nord soit bien protégée. Dans mon cas le mur de clôture fera très bien l’affaire, car il protègera l’hôtel, du vent et de la pluie qui chasse.
La protection du toit est aussi à soigner si vous voulez qu’il dure longtemps. Vous pouvez utiliser quelques ardoises, mais aussi des feuilles de zinc. Pour éviter les remonté d’humidité par capillarité j’ai installé les quatre pieds de l’hôtel sur des briques que récupération. Bien sûr pour que votre hôtel soit rapidement visité, l’idéal est d’avoir une culture de fleurs mellifères juste à côté.

Les insectes auxiliaires à accueillir.

Celle que tout le monde veut, c’est bien sur la coccinelle. Seulement elle est capricieuse est c’est loin d’être garantie qu’elle s’installe dans votre hôtel ! Elle aime s’installer dans les tiges creuses, les tas de feuilles morte, les trous percés dans les bois. Bref la coccinelle va chercher des interstices pour hiverner à l’abri. Elle peut se regrouper aussi dans des tas de feuilles humides, mais dans ce cas elle un champignon peut décimer une grand partie de l’effectif.
On peut espérer voir s’installer plus facilement les osmies. Ces petites abeilles sauvages affectionnent les petits trous de 8 à 10 mm de diamètre. Alors quelques tiges creuses et une mèche de 8 pour percer des buches feront des abris de premier choix. Les osmies sont important pour la pollinisation, seulement elles ont disparue des zones agricoles et nos jardins constituent des zones protégées pour sa survie.
Les syrphes, qui contrairement à ce que l’on pense habituellement sont plus proche des mouches que des guêpes. Leur présence au potager est aussi importante que celle des coccinelles. Les larves consomment des pucerons et les adultes contribuent à la pollinisation. Les tiges à moelles comme le sureau feront de très bon logis pour « cette petite mouquette »
Les carabes, que j’attends avec impatience pour faire un peu le ménage chez les mollusques. Ce coléoptère que l’on confond souvent avec le scarabée peut vous aider à lutter contre les limaces mais aussi contre les larves de taupins. Ils aiment s’installer dans les vielles souches ou les tas de bois.
Les pinces oreilles ou pour les plus doué les forficules, aiment bien s’installer dans les petites abris couvert remplis de paille. Un petit pot de fleur retourné bourrer de paille fera l’affaire. Généralement, on les trouve assez facilement et je ne pense pas qu’il faille réserver une grande place pour cet insecte dans notre hôtel.
Une place au hasard, dans le bas de mon hôtel, j’ai installé une petite ruche, je ne sais pas encore si j’ai une chance d’y voir quelque chose s’installer, mais l’expérience me tente. C’est une simple boite en bois avec une large entrée et une planche d’envol. Je compte trouver une cadre chez un apiculteur pour inciter une colonie à s’installer.

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.