mardi 8 octobre 2013

Télévision débile

 Racoleuse et médiocre

Ces émissions aux heures de grande écoute, toutes plus débiles et intellectuellement avilissantes, entrecoupées de publicités sirupeuses ou baveuses selon que l'on veut vendre ou dissuader.
Un hiatus entre le discours officiel tentant de justifier la redevance et la réalisation constatée à longueur d'émissions abrutissantes voire méprisantes pour spectateur contribuable et idiot.
N'oublions pas les quelques productions subventionnées moins racoleuses, mais malheureusement intello-chiantes ou désespérantes d'ennui.
Ces informations toujours à sens unique, toujours les mêmes journalistes, les mêmes intervenants, les mêmes politiques, les mêmes pleurnichards associatifs ou syndicalistes. On a l'impression qu'on pourrait faire une interview de tout ce beau monde au 1er Janvier et la repasser en boucle toute l'année, tellement l'information est uniforme. (comme le bronzage de Seguela)

Capter le public par tous les moyens

A l'origine de la télédiffusion, les directeurs et présentateurs de l'époque avaient pour mission d'utiliser cette nouvelle technologie à des fins culturelles. Ce temps est bel et bien révolu.
L'objectif premier de chaque émission consiste à capter un maximum d'yeux en insistant sur le spectaculaire, le côté voyeur et la participation d'un maximum de public.
La télé, quand elle se dit "réalité", n'est que racolage et déballage de mièvreries et d'insipidités.
La télé, quand elle se dit "intime" ou débat, n'est qu'une exposition de bons sentiments destinés à arracher la larme à l'oeil du pauvre téléspectateur avide de voyeurisme.
La télé, quand elle se dit débat politique ou débat de société, n'est qu'une cacophonie de soi-disant experts (toujours les mêmes) juste là pour se mettre en valeur et flatter l'égo du présentateur.
La nouvelle émission, le nouveau jeu qui va paraître devra être plus dérangeant. Le présentateur devra être plus intriguant et plus racoleur. Les jeux débiles ont la particularité de ne jamais faire appel à l'intelligence. C'est la revanche du médiocre ou du moyen sur le fort en thème. Cet axiome est bien connu des producteurs et ils en jouent sans retenue.

Là où l'audimat remplace le raisonnement

Où sont les Shadoks ?
Avez-vous connu "La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède" de Pierre Desproges ?
Non, bien sûr !
Heureusement il reste Raymond et Huguette et quelques émissions intéressantes et nécessaires.
A force de faire croire au spectateur que la télévision c'est ces émissions débilatoires et seulement celles-la, ce dernier finit par l'accepter, le croire et puis le revendiquer. Et si Madame Audimat dit que c'est bon et que le fric va rentrer, alors le concept s'exporte de chaîne en chaîne avec des petites variations.
Et nous avons droit à ces émissions mettant en scène de nombreux candidats, avec éliminations successives et qui se prolongent de semaine en semaine pour accrocher le chaland.
Médiocrité oblige.
Les titres peuvent contenir les mots "star","talent","gentleman","million","beau","belle","prix","anges", etc.
Je regarde ébahi ce public qui accepte de jouer le jeu de l'animateur. Tous les gestes, tous les cris ou les silences sont dictés et exécutés "militairement", sans aucune défaillance. L'animateur dit : "Léchez-moi le cul", cent langues apparaissent. Totalement désespérant !
Peut-être bientôt aurons nous droit aux horribles débilités de la télévision japonaise !
Ou l'on combat dans la boue. Ou l'on mange son poids en nourriture dans un délai imparti. Ou l'on se crache dessus. Ou l'on se vomit dessus.
Toutes ces émissions humiliantes nous seront sans doute imposées dans un avenir proche. Beurkkk !!!

La tranquillité des parents 

Inutile de dresser un constat alarmant, mais les enfants ne peuvent pas tout voir.
Loin d'être une ouverture d'esprit sur le monde, la télé bride l'imagination des enfants, elle les empêche de se concentrer, elle trouble leur sommeil, elle favorise l'obésité, elle peut les rendre violents, elle déforme la vision du monde.(toutes ces constations peuvent aussi s'appliquer aux adultes mordus de télévision)
Rangeons un peu les télécommandes, la lecture, les jeux de société, le sport et l'attention des parents semblent être un remède efficace à toutes ces vicissitudes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.