dimanche 17 novembre 2013

Brèves Génétiquement modifiées

GENTECH-NEWS 289 -290

Mexique : le tribunal interdit la culture d'OGM
Au Mexique, aucune plante GM ne peut être cultivée pour le moment. Un tribunal a décidé le retrait par le gouvernement de toutes les autorisations accordées jusqu'ici. Agriculteurs, scientifiques et organisations environnementales se sont regroupées pour déposer un recours collectif contre les disséminations expérimentales d'OGM. (Food First, 11.10.13)
Journée mondiale de protestation contre la culture des OGM et l'agrobusiness
Des manifestations pour protester contre la culture des OGM et le brevetage du vivant ont eu lieu samedi 13 octobre dans quelque 400 villes à travers le monde. Il s'agit de la deuxième manifestation de ce genre: fin mai déjà, 2 millions de personnes à travers le monde ont protesté en faveur d'une agriculture sans OGM (divers médias, 13.10.13)
USA : des arbres génétiquement modifiés pourraient rapporter des millions aux multinationales appliquant le génie génétique
Les multinationales agroindustrielles travaillent sans relâche sur des projets concernant des arbres génétiquement modifiés. À Hawaï et en Chine, des papayes transgéniques sont déjà commercialisées. Deux variétés de peupliers sont en outre cultivées à grande échelle en Chine. Voilà ce qui ressort d'un récent rapport. (Center for Food Safety, 9.10.13)
Europe : brevets transgéniques: Bayer devant Pioneer, BASF et Syngenta
Dans l'ombre de Monsanto, l'entreprise allemande Bayer est devenue l'une des plus grandes multinationales agricoles du monde. S'agissant de brevets GM, Bayer détient même la première place (206 brevets) devant Pioneer, BASF, Syngenta et Monsanto. (Pas de brevet sur le vivant/CBG, 11.10.13)
Suisse : les surfaces de cultures biologiques contribuent à l'atténuation du changement climatique
Les surfaces agricoles cultivées selon les principes de l'agriculture biologique émettent moins de protoxyde d'azote et absorbent davantage de méthane dans l'atmosphère que les surfaces cultivées de manière conventionnelle. Elles contribuent ainsi à atténuer le changement climatique. Telle est la conclusion d'une étude récente. (FIBL, 02.10.013)
Des chercheurs contestent l'innocuité des plantes transgéniques
Selon un groupe de plus de 230 scientifiques, il n'y a pas de consensus sur la sécurité des aliments et plantes génétiquement modifiés. Ce groupe contredit ainsi les affirmations de l'industrie du génie génétique, à savoir qu'il existerait un «consensus scientifique» sur le fait qu'aliments et plantes génétiquement modifiés seraient dans l'ensemble sans danger pour la santé humaine et animale. (European Network of Scientists, 21.10.13 / 30.10.13)
La Commission UE donne son feu vert à des variétés controversées de maïs OGM
La Commission européenne a autorisé la mise sur le marché, pour l'alimentation humaine et animale, du maïs OGM controversé SmartStax. Ceci en dépit du fait que Testbiotech et des experts des pays membres de l'UE avaient constaté d'importantes lacunes dans l'évaluation des risques réalisée par Monsanto, Dow AgroSciences et l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Une variété de maïs produite par Pioneer devrait aussi obtenir une autorisation. (Testbiotech / taz, 6.11.13)
Grande-Bretagne : 1% des fonds de recherche va à l'agroécologie, 15% aux plantes génétiquement modifiées
En Angleterre, à peine 1% des fonds de recherche destinés à la culture des plantes sont utilisés pour l'agroécologie en dépit de ses succès considérables. En revanche, 15% des fonds vont au développement des plantes génétiquement modifiées. En France, une plus grande attention est accordée à la recherche écologique. (GMWatch / Farming News, 22.10.13)
Australie : l'Etat du Sud – moratoire sur les OGM jusqu'en 2019
En tant que seul État australien, l'Australie du Sud connaît un moratoire sur la culture des plantes génétiquement modifiées. Le moratoire devrait être prolongé jusqu'en 2019. Le ministère justifie cette décision en affirmant que les produits sans OGM offriraient aux agriculteurs australiens du Sud davantage de débouchés à l'exportation – notamment vers le Japon. (ABC News, 7.11.13)
USA : deux nouvelles variétés de soja à haut rendement sans génie génétique
L'Université d'Arkansas a cultivé deux variétés de soja à haut rendement. Ces variétés cultivées traditionnellement sont résistantes à certains virus, et leur rendement est aussi élevé que celui des variétés génétiquement modifiées. Pour les agriculteurs, elles sont une alternative bon marché aux cultures GM plus coûteuses. (AG Professional, 23.07.13)

Le bulletin est rédigé par Florianne Koechlin du Blauen-Institut et par Paul Scherer du Groupe suisse de travail sur le génie génétique GTG.
Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gentech-news français" du site blauen-institut.ch

Vu ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.