vendredi 8 novembre 2013

Burlington combine l'inceste et la pédophilie dans une publicité pour faire le buzz

Jusqu'où iront-ils ces pourris :(

Une maman prépare le repas dans sa cuisine quand son petit garçon lui demande « can you sock me please ? » que l'on pourrait traduire par « pourrais-tu me chussuer s'il te plaît ? ». La maman à peine surprise lui répond par l'affirmative car « il est si mignon » puis s'agenouille et disparaît sous la table... pour lui remonter une chaussette, l'enfant arbore ensuite un grand sourire de satisfaction.


Burlington publicité enfants
© Inconnu
Conclusion : Les chaussettes Burlington procurent autant de plaisir qu'une fellation parentale !

La dernière pub de Burlington pulvérise les derniers fragments de la morale et suggère explicitement l'inceste. Comble de l'hypocrisie, elle mise sur une stratégie du scandale. L'objectif est de choquer le public afin de faire le buzz autour de la marque.

Les auteurs qui s'imaginent sans doute être très futés, ont crû bon d'instrumentaliser la pédophilie afin de promouvoir une marque. Avec ce spot honteux, on touche vraiment le fond. Un exemple de plus qui illustre la décadence de cette fin de ce cycle.

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.