dimanche 22 décembre 2013

Ligne Azur : quelle approche de la sexualité M. Peillon propose-t-il à nos enfants ?

Dans une lettre du 4 janvier 2013 [1] adressée aux « rectrices et recteurs », M. Peillon, actuel ministre de l'Éducation nationale, nous faisait savoir que dans la mesure ou nos mentalités lui déplaisent, il se propose de les changer en s'appuyant sur la jeunesse par l'intermédiaire, entre autres, du dispositif « Ligne Azur ».

Cet innovant dispositif, à destination de tous dès le collège, se décline sous plusieurs formes : il existe un site Internet [2] qui permet aux jeunes internautes de poser des questions élémentaires et de trouver des liens vers les organismes associatifs ; si des interrogations demeurent, les jeunes visiteurs du site sont invités à se rapprocher d'interlocuteurs dédiés, par téléphone, e-mail ou courrier.

Le site propose aux enfants (à partir de onze ans donc, l'âge normal d'entrée au collège) de chercher à se définir, par rapport à leur « vécu » propre, en suivant ainsi avec rigueur la démarche type de la théorie du genre [3], qu'il est convenu officiellement d'appeler avec pudeur « études de genre ».


Le contenu très éloquent du tableau de Ligne Azur, première étape pour « se définir ». Non, la théorie du genre n’existe pas !
Si toutefois l'internaute se retrouvait face à des termes dont il ne maîtrise pas le sens, innocence de l'enfance oblige, le site propose un dictionnaire [4]. On notera d'ailleurs que celui-ci fait une distinction nette entre « l'identité de genre », qui serait déterminée socialement, ou « choisie » (se sentir homme ou femme) et « l'identité sexuelle », caractéristique indépendante de la précédente et correspondant à une réalité physique (être homme, femme, ou « trans »). Cette distinction, justifiant d'ailleurs les « études » de genre, est aussi le postulat de la théorie queer [5].

Par le passé, Ligne Azur proposait en téléchargement la brochure « Tomber la culotte ! ». Celle-ci s'est vue supprimée suite à l'indignation de diverses associations [6]. On la retrouvera cependant sur sos-homophobie.org [7] ou le site du planning familial [8], sites associatifs soutenus par des fonds publics et auxquels Ligne Azur renvoie. Dans cet exposé se présentant comme un contenu pédagogique pour de jeunes lesbiennes, on découvre des conseils concernant l'utilisation de sex toys à plusieurs, le dessin d'un entrejambe féminin décrivant les zones érogènes, des photos de diverses parties de l'anatomie féminine, quelques conseils pour réussir des « jeux » BDSM, et diverses mises en scènes de comportements plus ou moins sexuels.


Mots mêlés de la brochure Tomber la culotte ! destinés à « changer les mentalités » comme le souhaite M. Peillon
Pour revenir à Ligne Azur, on s'étonnera de l'absence de contenu rappelant la nature criminelle de la pédophilie. Cette « orientation » est brièvement définie, et dans les références juridiques du site [9], on trouve seulement des renvois vers des lois sur l'hébergement de mineur, les mesures d'assistance éducative, les relations sexuelles... mais rien au sujet des abus sexuels, de la corruption ou du détournement de mineur.

D'ailleurs, lorsque une conseillère conjugale peu à l'aise sur la définition de la pédophilie interroge les interlocuteurs du site [10], l'empressement de ceux-ci à faire la distinction entre homosexualité et pédophilie n'est pas suivi, là non plus, de précisions sur la nature criminelle de cette dernière. La lutte contre « l'homophobie » reste la priorité.


La pédophilie, bientôt une orientation sexuelle « normale » ? (couleurs ajoutées)
Ainsi, une lecture concrète et approfondie du dispositif « Ligne Azur » fait apparaitre une démarche d'exposition précoce, brutale, luxurieuse des enfants à la sexualité, sur un fond d'existentialisme poussé à l'absurde et de promotion de l'homosexualité. Pour quels buts et quelles conséquences ? Une question à méditer pour comprendre le fameux « combat pour l'égalité » et les « valeurs de la République » chers à M. Peillon et Mme Vallaud-Belkacem.

Notes

[1] http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-v-peillon.pdf

[2] http://www.ligneazur.org

[3] http://www.ligneazur.org/sante-sexuelle/situations-individuelles-multiples

[4] http://www.ligneazur.org/?page=dico

[5] http://www.egaliteetreconciliation.fr/Judith-Butler-la-theorie-du-genre-et-la-question-palestinienne-20482.html

[6] http://www.ndf.fr/nos-breves/25-02-2013/pedophilie-et-godemiches-ligne-azur-retropedale

[7] http://www.sos-homophobie.org/tomber-la-culotte

[8] http://www.planning-familial.org/actualites/tomber-la-culotte-premiere-brochure-de-prevention-destination-des-femmes-ayant-des-relati

[9] http://www.ligneazur.org/References-juridiques

[10] http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-v-peillon.pdf
 
Source 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.