lundi 16 décembre 2013

SORTIR DE L’EURO


SORTIR DE L’EURO Qui se souvient des prix en franc, d’une baguette, d’un café, d’un litre de lait ou d’un kilo de pomme de terre, et oui avec l’euro les prix ont augmentés, et c’est une moyenne, d’environ 30%, soit un tiers de plus qu’avant l’euro. Et ce pour tous les produits courants de la vie de tous les jours et nécessaires à tout individu et toute famille…alimentation, loyers, transports, loisirs, habillements. Sur certain produits les augmentations sont supérieures à 80% et à plus de 1200% pour les pommes de terre! Seuls les salaires et retraites ont été indexés directement sur l’euro! Pardon pas tous les salaires, le salaire de Sarkozy avait été été augmenté de 218% par rapport de celui de J.Chirac, et les salaires des grosses têtes du CAC 40 augmentent régulièrement de façon indécente en comparaison au reste de la population.

A l’époque du franc, les augmentations étaient de 5 à 10 centimes. Aujourd’hui les augmentations du pain, des péages, ou du carburant sont de 10 à 30 centimes d’euros, soit de 65 centimes à deux francs ! C’est à dire qu’une hausse du prix en euro, équivaut en moyenne à 12 augmentations du temps des francs. Et les augmentations n’en sont pas moins fréquentes.

Et les infrastructures publics, avez vous remarquez l’inflation des prix pour construire un gymnase, une bretelle d’autoroute? Faites la conversion en franc, un rond point c’était un million de franc et c’est devenu un million d’euros! Les ouvriers des travaux publics ont-ils été subitement augmentés? Non? Alors ou est passé la différence? Dans quel poche est passé la plus-value?

A qui donc a profité le système euro? Aux spéculateurs aux banquiers et aux multinationales qui ont pu déplacer plus facilement leurs usines et leurs capitaux. Les banquiers ont investi des millions d’euros dans des pays qu’ils ont encouragé à s’endetter . Les seuls bénéficiaires de ce système sont donc les financiers et le seul avantage des citoyens c’est de pouvoir voyager en zone euro sans avoir besoin de changer la monnaie. Enfin, voyager, pour ceux qui en ont encore les moyens!

L’euro a appauvri le consommateur, et réduit le carnet de commande des sociétés de la zone euro à l’exportation. La zone euro subit une régression sociale sans précédent. Le FMI, après avoir asservi les pays du tiers monde avec ses fameuses ‘mesures structurelles’ rode a nos frontières !

Depuis la création de l’euro le secteur qui a engrangé le plus de profits est le secteur de la finance, et la logique des capitalisations financières détruit tous ce qui fait le liant et le quotidien des citoyens. Il faut restaurer la liberté et la souveraineté monétaire des différents pays. On nous prédit une dévaluation des monnaie des pays qui feront ce choix et alors, malgré les multiples dévaluations du franc entre les années 50 et 80, cela n’a pas empêchés la France de connaître «les trente glorieuses» et des avancés sociales les plus importants de son histoire! Si simultanément un groupe de pays décidaient de quitter l’euro, la monnaie unique n’y survivrait pas….
«L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.»… Napoléon Bonaparte (1769-1821)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.