mercredi 29 janvier 2014

Israel serait il un état raciste ? : La liaison du fils de Netanyahou avec une non-juive fait scandale

3532637_bibi_545x341
La dernière idylle du fils de «Bibi» est en passe de devenir une affaire d’Etat. Depuis quelques mois, le fils du Premier ministre israélien, Yair Netanyahou, 23 ans, file le parfait amour avec une belle Norvégienne de deux ans son aînée, rencontrée sur les bancs de l’université IDC Herzliya, au nord de Tel-Aviv. Mais Sandra Leikanger, étudiante en communication visuelle, n’est pas de confession juive : un scandale aux yeux des élus les plus conservateurs et orthodoxes de l’Etat hébreu.
Le père, Benyamin Netanyahou, qui a lui-même été marié à une non-juive (Fleur Cates, entre 1981 et 1984), n’a pas vu le scandale arriver. Lors d’une rencontre avec son homologue norvégienne, Erna Solberg, la semaine dernière au sommet de Davos (Suisse), il s’est permis d’évoquer la liaison que son fils entretient avec cette jeune femme originaire de Grimstad (sud de la Norvège), selon le journal norvégien Dagen. En lui racontant le voyage que les deux tourtereaux ont fait l’été dernier à travers le pays scandinave, peut-être pensait-il réchauffer les relations diplomatiques entre Jerusalem et Oslo.
«Un grave problème» à l’échelle nationale

Mais les paroles du président du Likoud (droite conservatrice et nationaliste modérée) sont arrivées jusqu’aux oreilles des représentants du Shass (parti religieux ultra-orthodoxe), qui font partie de la coalition au pouvoir et désapprouvent fermement cette union. «C’est un grave problème, a déclaré le député Nissim Ze’ev, cité par le Jerusalem Post. En tant que Premier ministre d’Israël et du peuple juif, il (NDLR : Benyamin Netanyahou) doit incarner la responsabilité nationale à travers les valeurs qu’il promeut au sein même de son propre foyer. Je suis certain que cela lui fait de la peine. Tout Juif désirant préserver ses origines souhaite que son fils épouse une Juive.»
A l’intérieur du Likoud aussi, les critiques fusent. «Tout ce que j’ai à dire, c’est que c’est très malheureux», a réagi le député Moshe Feiglin. Comme le rapporte le Jerusalem Post, le représentant de l’Organisation sioniste mondiale, David Breakstone, estime quant à lui que la jeune fille n’aura d’autre choix que de se convertir au judaïsme si la relation devient sérieuse.
Bibi accusé de cautionner «la destruction du peuple juif»

D’autres ont tenu des propos bien plus radicaux. Comme Leava, une organisation défendant le principe de la non-assimilation, c’est à dire qui s’oppose à l’union des Juifs avec des non Juifs – particulièrement avec des Arabes. Benamin Netanyahou «est fier de lui (NDLR : de son fils Yair) et légitimise l’assimilation et la destruction du peuple juif», a écrit Leava ce dimanche sur son compte Facebook. Cette organisation s’était déjà fait connaître en 2010 en sommant publiquement le mannequin israélien Bar rafaeli de mettre fin à sa relation avec l’acteur américain non-juif Leonardo DiCaprio.
«Bibi» n’a pas encore répondu à ses détracteurs. Si la conversion au judaïsme de Sandra Leikanger n’est pas à l’ordre du jour, cela reste une hypothèse envisageable. Elle est issue d’une famille chrétienne évangélique pro-israélienne. Sa soeur Ida, qui vit en Israël avec elle, s’est convertie au judaïsme. En outre, sur Facebook, Sandra appartient à un groupe de soutien à «Israël el et à l’armée de défense d’Israël».
Source : Le Parisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.