mardi 14 janvier 2014

Plus de quenelles dans les restos ?

Plus de quenelles dans les restos ?
Une info est peut-être passé inaperçue ces dernières semaines, mais il s'agit vraisemblablement de la plus grande bêtise législative de ce début d'année. Le député franco-israélien des Français de l'étranger Meyer Habib, va se saisir de la quenelle de Dieudonné pour présenter un texte de loi contre ce geste. C'est ce qu'annonce le député des Français de l'étranger sur son compte facebook.

Il déclare l'avoir annoncé sur "la première chaîne de télévision israélienne" et prépare une proposition de loi (il parle de projet de loi, ndlr) pour pénaliser ce geste qualifié de "salut nazi":
"Ce soir j'ai annoncé sur la première chaîne de télévision israélienne que dès la rentrée parlementaire, je préparerai un projet de loi pour que soit pénalisé le nouveau salut nazi et antisémite de Dieudonné qu'est la "quenelle". Cela prendra peut-être un certain temps, mais la France ne peut plus tolérer sans réagir ces nostalgiques du IIIe Reich."
Mais de quelle France parle-t-il ? il semble que ce député se trouve de plus en plus loin des attentes des français, au même titre qu'une grande partie de la classe politique. Quand ce n'est pas pour servir leur propre intérêt, c'est sans doute pour servir ceux de la communauté qu'il représente. Bien entendu, nous appartenons tous à une communauté, mais il est important que nos actions en leur faveur soit clairement identifié comme telles, au non du respect du peuple et de la légitimité d'un élu.
La "quenelle" de Dieudonné est défendue par ses partisans comme un potache salut "antisystème", mais ses détracteurs plus ou moins sérieux la considèrent comme un signe de ralliement antisémite.
Ce geste devenu symbole de la "Dieudosphère" - bras et main tendus vers le sol, l'autre bras replié touchant l'épaule - Dieudonné l'exécute en mai 2009 sur une affiche de la liste "antisioniste" qu'il conduit aux européennes. Bien que ce geste existe, depuis de nombreuses années, le ministre n'a sorti la quenelle de son chapeau que récemment.

Cette initiative parlementaire fait suite à la "quenelle" de Nicolas Anelka. "C'est un provocateur reconnu, et en assumant sa "quenelle", il a montré qu'il soutenait les plus grands antisémites français", écrit à son propos le député de l'UDI. Meyer Habib soutient cela en ignorant les justifications du footballeur.
Les journaux s'auto-censures, les ministres prennent la place des juges et les législateurs manipulent les lois à leur gré. Continuons de nous battre pour cette liberté qui est la notre, la constitution est encore du coté du peuple mais pour combien de temps ?

Julien B. Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.