lundi 3 mars 2014

DÉSAMORÇONS KEYSTONE, LA MÉGA-BOMBE CLIMATIQUE

Désamorçons Keystone, la méga-bombe climatique

Les États-Unis s'apprêtent à prendre LA décision environnementale qui marquera la présidence Obama : autoriser ou non la construction d'un oléoduc monstrueux qui transportera chaque jour jusqu'à 830 000 barils du pétrole le plus sale au monde du Canada jusqu'au sud du Texas.
S'il est validé, le projet d'oléoduc Keystone XL injectera des milliards de dollars dans les poches de quelques entreprises... mais aussi des millions de tonnes de carbone dans l'atmosphère.
On dit qu'il s'agit du «détonateur de la plus grande bombe au carbone de la planète». Sa construction a jusqu'ici été reportée grâce à des mobilisations citoyennes courageuses et une décision de justice vient de porter un sérieux coup au projet. Aujourd'hui, si nous agissons vite et en nombre, nous pouvons enfin lui donner l'estocade.
Le secrétaire d'État américain, responsable des relations entre les États-Unis et le reste du monde, a lancé une dernière phase de consultation publique. Il sait que cette décision est un test vital sur la capacité des États-Unis à lutter contre le changement climatique.
Faisons de cette consultation un référendum mondial en l'inondant de centaines de milliers de messages de tous les pays du monde appelant John Kerry à refuser le projet Keystone et à sauver la planète.
Nous n'avons que quelques jours avant la fin de cette consultation publique.


Signez !

La ruée vers le Pétrole est d'ores et déjà intense -- les industriels ont acheté des espaces publicitaires dans le métro de Washington, que les politiciens empruntent pour se rendre à leur travail. Si nous atteignons un million de signataires, Avaaz ripostera dans la capitale américaine, en plaçant des publicités à côté des leurs, afin que John Kerry et ses conseillers entendent d'abord la voix du peuple.
Les grandes firmes pétrolières sont la face émergée de l'iceberg. En effet, les États-Unis sont la cible de leurs lobbys qui comptent bien se remplir les poches avec l'oléoduc. Tout ça au prix de notre futur.
Le pétrole tiré des sables bitumineux est l'énergie fossile la plus sale jamais concoctée - libérant 3 à 4 fois plus de pollution que le pétrole “classique” !
L'an dernier, Barack Obama a déclaré qu'il n'autoriserait le projet KeystoneXL que s'il était prouvé qu'il n'aggraverait pas la crise environnementale pour les futures générations. Et le secrétaire d'État Kerry, qui a fait du réchauffement climatique son cheval de bataille, veut s'imposer comme chef de file sur l'échiquier mondial. Il sera donc très sensible à l'opinion internationale.
Les partisans de l'oléoduc prétendent qu'il créera des emplois dans le génie civil et permettra une plus grande indépendance vis-à-vis des grands pays producteurs de pétrole. Mais Barack Obama sait que d'énormes gisements d'emplois se trouvent dans le développement des énergies propres, et que le réchauffement climatique est peut-être la plus grande menace à la sécurité américaine et mondiale.
Nous sommes déjà en train de gagner. Il y a trois ans, la construction de cet oléoduc semblait jouée d'avance. Mais les citoyens sont passés à l'action : des milliers de personnes ont été arrêtées lors de la plus grande manifestation de désobéissance civile du pays depuis des dizaines d'années et Obama a refusé le premier tracé du projet.
Chacun, apportons nous aussi notre pierre à l'édifice en envoyant un nombre de commentaires du monde entier JAMAIS VU pour une décision américaine et donnons au secrétaire d'État John Kerry et au président Obama le mandat citoyen dont ils ont besoin pour rejeter le projet.
Que nous soyons en Alberta, où l'oléoduc démarre, en Europe, qui se remet à peine d'inondations historiques, en Australie, où l'été a vu un nombre record de départs de feu, ou dans tous les pays où la météo extrême fait des victimes, nous sommes tous touchés par le réchauffement climatique. Agissons aujourd'hui pour jouer un rôle crucial dans la victoire qui arrêtera cet oléoduc insensé et créer un vrai mouvement pour la planète.
Avec espoir,
Pascal, David, Luis, Antonia, Emma, Patri, Wen, Ricken et toute l'équipe d'Avaaz


Une action relayée par SOS-planete

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.