lundi 21 avril 2014

La construction en paille a de l’avenir


La région Centre, plus grande productrice de paille en France, rendrait possible l’édification de 95.000 constructions par an.

Différentes techniques et réalisations ont été présentées, hier à Orléans, à un amphithéâtre empli de professionnels visiblement très intéressés, au conseil régional, à Orléans, pour le colloque sur la construction paille.

Chaque intervention de Jean-Baptiste Thévard, chargé de mission de la filière régionale construction paille, co-fondateur d’Approche-Paille, et de Luc Floissac, porte-parole du Réseau français de la construction paille, a été suivie de nombreuses questions, le plus souvent techniques, de la part du public : des architectes, maîtres d’ouvrage, spécialistes de la construction…

130 connues

De quoi mettre du baume au cœur de l’Orléanais Jean-Baptiste Thévard, certain que les avantages de ces techniques ne sauraient qu’être approuvés. D’autant que, depuis début 2012, la botte de paille est reconnue comme matériau de construction, suite à la validation des règles professionnelles. Une dizaine de personnes, dans le Loiret, sont déclarées capables de construire en paille.

C’est aussi le credo de Gilles Deguet, le conseiller régional qui a ouvert la journée : « Le temps des précurseurs est en train de basculer vers une massification. »

Il reste beaucoup à faire. Jean-Baptiste Thévard estime à 50 le nombre de constructions paille annuelles dans la région Centre, pour un total connu de 130. Alors que la production de céréales dans la région, la plus grande productrice en France, rendrait possible l’édification de 95.000 bâtiments par an.
 
Il existe cependant des exemples connus. Des exemples anciens telle la Maison Feuillette à Montargis que le Réseau français de la construction en paille a acquise. Récents telle la salle pédagogique de l’aérodrome de Fay dans l’Indre. Éloignés tel le nouveau siège d’Ecocert près de Toulouse (lire en encadré). Ou futurs telle la création, par le conseil régional, de logements de fonction en paille dans un lycée à Amboise.

L’objectif de ce colloque, outre le partage de l’information et la création de lien entre professionnels, est donc de populariser cette technique.

Envirobat Centre

D’ailleurs la filière régionale, jusqu’à maintenant confiée à l’association Approche-Paille, sera désormais portée par Envirobat Centre. Ce centre de ressources a été créé en 2009 par l’Ademe et le conseil régional. Il promeut l’amélioration de la qualité environnementale du cadre bâti. Il est ouvert à tous les acteurs professionnels publics et privés.

Un plateau technique de formation a également été créé en juin dernier aux Grands Moulins, à Graçay, dans le Cher. Formapaille a été conçu pour les artisans, les enseignants et étudiants, les auto-constructeurs, les collectivités et bailleurs sociaux… La prochaine formation Propaille y aura lieu du 23 au 27 juin. n

Pratique. www.constructionpaille-regioncentre.fr
External Links icon
, www.les-grands-moulins.fr
External Links icon

Carole Tribout

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.