lundi 28 juillet 2014

Entretien avec Michael Tellinger : Stones circles et Annunakis

Michael Tellinger évoque ses recherches concernant les millions de stones circles qui existent sur le sol de l'Afrique du Sud.
Il nous explique en quoi ceux-ci étaient en fait des générateurs d'énergies libres qui utilisaient des technologies de fréquences sonores et d'électro-magnétisme émanant de la Terre.

Il nous montre ensuite comment on peut faire le lien entre ces structures de pierre, la civilisation sumérienne, et le mythe des Anunakis, les "êtres qui sont venus du ciel".


Dispersés à travers l'Afrique australe, plus de 10 millions de ruines en pierres ont captivé l'imagination des savants et des explorateurs depuis plus de 500 ans. Jusqu'à récemment, ils étaient considérés comme des logements et des enclos à bétail de peu de valeur historique .
Michael Tellinger a montré qu'il existe un lien direct entre ces ruines et la civilisation de l'exploitation minière de l'or disparue, mentionnée dans les tablettes sumériennes qui appellent cette partie du monde la Abzou, "où l'or est venu". Les dernières recherches ont montré que ces « cercles de pierres » mystérieuses font partie d'un réseau de production d'énergie de pointe utilisée pour le processus de l'extraction d'or et d'autres activités inimaginables. La technologie montre que ces peuples anciens avaient une connaissance approfondie des lois de la nature et ils ont utilisé le son comme source d' énergie. La preuve suggère que cet endroit est en fait le véritable berceau de l'humanité connecté à l'activité de la divinité sumérienne Enki, les Anunnaki et leur quête de l'or .

La découverte d'un ancien site circulaire monolithique, le calendrier de pierre dans le Mpumalanga s'est avéré être âgé d'au moins 285.000 années, antérieur à toute autre structure de l'homme à ce jour . L'Afrique du Sud détient certains des mystères les plus profonds de toute l'histoire humaine .

Il a été a calculé qu'il y a plus de 10 millions de structures de cercle de pierre à travers l'Afrique du Sud , la plus forte concentration est située autour de Waterval Boven à Mpumalanga, Afrique du Sud .

Le 
Dispersés à travers l'Afrique australe, plus de 10 millions de ruines en pierres ont captivé l'imagination des savants et des explorateurs depuis plus de 500 ans. Jusqu'à récemment, ils étaient considérés comme des logements et des enclos à bétail de peu de valeur historique .

Michael Tellinger a montré qu'il existe un lien direct entre ces ruines et la civilisation de l'exploitation minière de l'or disparue, mentionnée dans les tablettes sumériennes qui appellent cette partie du monde la Abzou, "où l'or est venu". Les dernières recherches ont montré que ces « cercles de pierres » mystérieuses font partie d'un réseau de production d'énergie de pointe utilisée pour le processus de l'extraction d'or et d'autres activités inimaginables. La technologie montre que ces peuples anciens avaient une connaissance approfondie des lois de la nature et ils ont utilisé le son comme source d' énergie. La preuve suggère que cet endroit est en fait le véritable berceau de l'humanité connecté à l'activité de la divinité sumérienne Enki, les Anunnaki et leur quête de l'or .

La découverte d'un ancien site circulaire monolithique, le calendrier de pierre dans le Mpumalanga s'est avéré être âgé d'au moins 285.000 années, antérieur à toute autre structure de l'homme à ce jour . L'Afrique du Sud détient certains des mystères les plus profonds de toute l'histoire humaine .

Il a été a calculé qu'il y a plus de 10 millions de structures de cercle de pierre à travers l'Afrique du Sud , la plus forte concentration est située autour de Waterval Boven à Mpumalanga, Afrique du Sud .

Le Calendrier d'Adam est le fleuron de ces ruines. Ce spectaculaire site antique est aligné avec les points cardinaux de la planète Terre, les solstices et les équinoxes .
Il fait toujours fonction de calendrier par rapport à l'ombre du soleil couchant, qui est représenté par le monolithe central le plus grand à côté de lui.

Il était cependant connu des anciens d'Afrique comme " le berceau du Soleil ", ou " Inzalo y Langa " où l'humanité a été créée par les dieux .
par les gardiens des connaissances autochtones et Shaman.

Du point de vue géologique , le calendrier d'Adam nous présente des preuves géophysique indéniables que notre planète a subi un changement de polarité. C'est alors que l'axe nord-sud de la planète s'est déplacé effectivement vers une position différente. Cela a été proposé dans le travail de Charles Hapgood dans les années 1950, qui a été fortement soutenu par Albert Einstein, ce qui suggère que ces changements interviennent de temps à autres.

Le Calendrier d'Adam présente également la première preuve tangible de la conscience parmi les premiers humains dans le ' berceau de l'humanité » alors que certains des outils suggéraient qu'ils avaient une bien meilleure compréhension des lois de la nature que celle que nous avons aujourd'hui. Le site est construit le long de la même ligne longitudinale que le Grand Zimbabwe et la Grande Pyramide de Gizeh en Égypte, ce qui suggère un lien entre les anciennes civilisations et les constructeurs de trois de ces sites.
est le fleuron de ces ruines. Ce spectaculaire site antique est aligné avec les points cardinaux de la planète Terre, les solstices et les équinoxes .

Il fait toujours fonction de calendrier par rapport à l'ombre du soleil couchant, qui est représenté par le monolithe central le plus grand à côté de lui.

Il était cependant connu des anciens d'Afrique comme " le berceau du Soleil ", ou " Inzalo y Langa " où l'humanité a été créée par les dieux .
par les gardiens des connaissances autochtones et Shaman.

Du point de vue géologique , le calendrier d'Adam nous présente des preuves géophysique indéniables que notre planète a subi un changement de polarité. C'est alors que l'axe nord-sud de la planète s'est déplacé effectivement vers une position différente. Cela a été proposé dans le travail de Charles Hapgood dans les années 1950, qui a été fortement soutenu par Albert Einstein, ce qui suggère que ces changements interviennent de temps à autres.

Le Calendrier d'Adam présente également la première preuve tangible de la conscience parmi les premiers humains dans le ' berceau de l'humanité » alors que certains des outils suggéraient qu'ils avaient une bien meilleure compréhension des lois de la nature que celle que nous avons aujourd'hui. Le site est construit le long de la même ligne longitudinale que le Grand Zimbabwe et la Grande Pyramide de Gizeh en Égypte, ce qui suggère un lien entre les anciennes civilisations et les constructeurs de trois de ces sites.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.