dimanche 13 octobre 2019

Le Petit Prince et la rose (réflexion)


– Je t’aime, dit le Petit Prince
– Moi aussi je te veux, dit la rose
– Ce n’est pas pareil…, répondit le Petit Prince
… vouloir, c’est prendre possession de quelque chose, de quelqu’un. C’est chercher chez les autres ce qui peut remplir nos besoins personnels d’affection, de compagnie… Vouloir, c’est chercher à faire nôtre ce qui ne nous appartient pas, c’est s’approprier ou désirer quelque chose pour nous combler, parce qu’à un moment donné, quelque chose nous manque.
Aimer, c’est désirer le meilleur pour l’autre, même s’il a des aspirations différentes des nôtres.
Aimer, c’est permettre à l’autre d’être heureux, même si son chemin est différent du mien. C’est un sentiment désintéressé qui naît d’un don de soi, c’est se donner entièrement à partir de notre cœur.
Quand on aime, on donne sans rien demander en échange, pour le simple et pur plaisir de donner. Mais il est aussi certain que ce don, ce don de soi, complètement désintéressé, ne se fait que quand on connaît. Nous ne pouvons aimer que ce que nous connaissons, parce qu’aimer veut dire se jeter dans le vide, faire confiance à la vie et à l’âme. L’âme ne s’achète, ni se vend. Et connaître, c’est justement tout savoir de toi, de tes joies, de ta paix, mais aussi de tes contrariétés, de tes luttes, de tes erreurs. Parce que l’amour transcende les disputes, la lutte et les erreurs, l’amour, ce n’est pas uniquement pour les moments de joie.
Aimer, c’est la confiance absolue que, quoi qu’il se passe, tu seras toujours là. Non parce que tu me dois quelque chose, non par possession égoïste, mais juste être là, en compagnie silencieuse.
Aimer, c’est savoir que le temps n’y changera rien, ni les tempêtes, ni mes hivers.
Aimer, c’est donner à l’autre une place dans mon cœur pour qu’il y reste comme un père, une mère, un fils, un ami, et savoir que dans son cœur à lui, il y a une place pour moi.
Donner de l’amour ne vide pas l’amour, au contraire, il l’augmente. La manière de donner autant d’amour, c’est d’ouvrir son cœur et de se laisser aimer.
– J’ai compris, dit la rose
– Ne cherche pas à comprendre l’amour, vis-le, dit le Petit Prince.

samedi 5 octobre 2019

Se prendre dans les bras est la plus belle forme de communication, voici pourquoi

 L'étreinte est la forme de communication la plus universelle : contrairement au baiser, geste très intime, l'étreinte est beaucoup plus efficace pour transmettre les émotions et fonctionne aussi entre deux étrangers.
 Souvent, quand nous sommes à terre, quand nous nous sentons seuls au point de ne plus avoir la force d'aller de l'avant seuls, nous avons besoin de ces moments où nous nous abandonnons dans les bras d'une personne ; sans réfléchir, simplement en profitant de ce soutien. L'étreinte est un médicament qui, de la même manière, est capable de nous faire sentir mieux physiquement et mentalement.  

1. L'étreinte réduit le niveau de stress : Trop souvent, nous sous-estimons la force d'un câlin. Lorsque nous nous prenons dans les bras, le niveau de cortisol - l'hormone du stress - baisse dans tout le corps, laissant place à une sensation de bien-être. 

2. Elle améliore l'humeur générale : Lorsque nous échangeons un câlin, la sérotonine, l'hormone du bonheur, antagoniste du cortisol, se répand dans notre corps. Le résultat est que nous devenons plus prédisposés à la bonne humeur et à la positivité. En même temps, l'estime de soi augmente également !
3. Elle relaxe le corps : Un câlin a pour effet de détendre totalement les muscles, même ceux que l'on tient contractés une grande partie de la journée de façon non intentionnelle. 

4. Elle diminue la fréquence cardiaque : Une étude a révélé que les couples qui ne s'étreignent pas fréquemment ont un rythme cardiaque plus rapide, jusqu'à 10 battements par minute, par rapport à ceux qui disent qu'ils s'étreignent souvent pendant la journée. Un rythme cardiaque plus lent apporte de nombreux bienfaits pour la santé ! 

5. Elle communique mieux que mille mots : Combien de fois avons-nous préféré un câlin aux mots ? En effet, comme par magie, les concepts et les émotions se communiquent mieux à travers le contact cutané.
En d'autres termes, nous devrions retourner nous embrasser tous les jours pour préserver notre bien-être physique et mental et notre bonheur !

jeudi 12 septembre 2019

Il se passe quelque chose...




par Tiffany FitzHenry
Il se passe quelque chose. Pour être précis, il se passe beaucoup de choses. Lorsqu’on regarde la vue d’ensemble, il est clair que nous nous dirigeons vers quelque chose de tout nouveau !
Pour ceux qui sont au courant de ce qui se passe (et je sais que vous êtes nombreux) faisons une récapitulation. Et pour ceux qui commencent à s’éveiller, il est temps que vous soyez au courant. Le Grand Éveil est arrivé.
La chute
Les contrôleurs et les institutions sont en pleine déchéance, c’est-à-dire les grands contrôleurs et les grandes institutions se dirigent simultanément vers la destruction complète et totale. Les institutions religieuses, le FBI, les géants de l’industrie, les magnats des médias … il y a quotidiennement une nouvelle bombe qui tombe dans leur monde d’illusions, qui gardait leur structure de pouvoir en place … la structure de pouvoir qu’ils ont bâti pour nous convaincre qu’on avait besoin d’eux (et non l’inverse) … ils nous ont convaincu que notre pouvoir provenait d’eux. Mensonges, tout cela n’est que mensonges.
C’est la première fois que cela arrive. L’humanité a toujours été une entreprise « en construction ». Nous sommes dans une période où le monde se meurt. C’est la première fois que nous nous débarrassons entièrement d’un monde. Le monde que nous pensions être le seul en existence. Nous sommes témoins de la destruction de ce monde. Quel est la cause de cette destruction cataclysmique ?
La vérité.
Juste la vérité, pure et simple. La vérité enflamme le faux monde, il le brûle en profondeur. Cela me rappelle cette citation : « Si cela peut être détruit par la vérité, alors cela mérite d’être détruit par la vérité ».
Et soyez assurés que si cela peut être détruit par la vérité, cela le sera. Maintenant, tout sera révélé.
Si tout ce que vous faisiez secrètement était révélé, qu’arriverait-il ? Est-ce que le monde verrait que vous prenez soin de vos amis et de vos voisins, que vous aidez vos parents, même lorsque vous n’avez pas assez d’argent pour le faire ou bien est-ce que vous maltraitez des enfants ? Quelle que soit la chose cachée à l’intérieur de vous, tout remonte à la surface. Cela fait partie de la « récolte ». Les gens récoltent exactement ce qu’ils ont semé, d’une façon qui ne s’est jamais vue auparavant. Et tous ceux qui tombent sont ceux qui nous ont trompés. Alors qu’ils sont tous en chute libre, les chercheurs de vérité, eux, s’élèvent. Les gens s’éveillent. Il y a un grand transfert de pouvoir et nous en faisons tous partie. Chacun d’entre nous. Si vous êtes familiers avec les messages de votre propre discernement, il vous sera de plus en plus facile de savoir « qui est qui ». Si ce n’est pas encore le cas, rappelez-vous simplement ceci : « Vous les reconnaîtrez par leurs fruits ».
Quels sont les fruits semés par Jeff Bezos ? La consolidation de ses richesses le travail de ses esclaves. Et qu’en est-il de, John McCain, Nancy Pelosi, Georges Soros ? Qu’est-ce que leur présence sur cette planète a créé ? La guerre, la pauvreté, le chaos, le contrôle de l’esprit. Et vous, quels sont vos fruits ? Quelles sont vos intentions pour ce monde ? Qu’est-ce qui se trouve dans votre coeur ? Tout cela est maintenant exposé.
Je pense que chacun réalise que la mort d’un monde et la naissance d’un autre est un processus lent et complexe et j’ai observé beaucoup d’épuisement dernièrement. Un malaise massif, parsemé de montée d’adrénaline quantique. C’est comme si la moitié du monde plongeait dans la fréquence de l’univers et que l’autre moitié marchait comme des zombies. Notre énergie change et se mêle à celle des autres comme jamais auparavant.
Prenez courage. Ces sentiments, spécialement l’épuisement, sont dus au fait que nous allons d’un espace à l’autre, comme si nous faisions partie d’une marée montante et descendante. Lorsque nous sommes dans le nouvel espace, que nous appelons la Nouvelle Terre, nous ressentons la joie, l’abondance, des opportunités et de la positivité, nous avons un aperçu sur le fait que nous sommes sans limites et que nous pouvons manifester sans limites, ensemble. Lorsque nous nous trouvons dans l’ancienne espace, nous sommes aspirés vers le bas par les menaces de guerre, par l’arrivée et le contrôle fait par l’intelligence artificielle et la peur de la maladie et des désastres. Soyez gentils avec vous-même, avec ceux qui vous entourent et avec le processus lui-même. Ne jugez pas. Ne faites que participer et tentez de rester dans un sentiment d’émerveillement face à ce qui arrive.
Lorsque cela devient particulièrement difficile, rappelez-vous que cette montée ne peut pas être arrêtée. L’obscurité est bannie et la Lumière gagne. C’est une certitude absolue. Voici pourquoi.
La conscience collective ne se dirige que dans une direction : vers le haut. C’est notre conscience collective qui cause tout ce changement ! Einstein a déjà dit ceci : « Une fois qu’un esprit a été ouvert, il ne peut jamais revenir à sa dimension originale. » En d’autres mots, une fois que vous avez appris quelque chose, il vous est impossible de le désapprendre. Une fois que vous avez capté la vérité ou au moins entraperçu les mensonges, c’est comme si un trou avait été fait dans le fuselage d’un avion volant à haute altitude … ce trou ne fait que s’agrandir. Éventuellement tout le fuselage sera réduit en pièces.
Que pouvez-vous faire pour aider ce processus ?
On m’a souvent posé cette question, les gens sont bouleversés par les mensonges de l’ancien monde, ils ressentent le changement mais ne savent pas quoi faire.
Pour commencer, et par-dessus tout, donnez de l’Amour.
Donnez de l’Amour et laissez-le s’écouler comme de l’eau vers TOUS. Laissez l’Amour s’écouler partout où vous allez et vers chaque personne que vous rencontrez. Même, et spécialement, à ceux qui vivent encore dans l’ancien et faux monde. Aimez vos amis, votre famille et vos voisins comme jamais auparavant. Vous avez vu à quel point la vérité est efficace pour incinérer l’obscurité. L’Amour, c’est la vérité sur stéroïdes.
Deuxièmement, reconnaissez qu’il est peut-être temps de pivoter. L’ancien monde nous a nourris d’une grande quantité de mensonges. Il nous a transformés en drones, en fourmis marchant sur leurs monticules. Nous réalisons que nous avons été les abeilles travailleuses utilisées pour construire leurs tours d’ivoire. Nous avons été amenés à construire nos vies en relation avec leur but. Aller à l’école, obtenir un emploi, avoir une hypothèque, ne jamais se questionner à savoir si on est vraiment heureux ou non. La seule chose qui importe, c’est de savoir qu’on peut payer ses factures et cela devrait équivaloir au bonheur.
Puisque vous avez été programmés pour attacher la plus grande importance à l’argent, par-dessus toute chose, spécialement la passion, il est fort possible que vous n’êtes pas en train de faire ce pourquoi vous êtes nés. Si c’est le cas, le moment est venu de pivoter !
Il y a quelques mois j’ai entendu, de façon répétitive dans ma tête, cette phrase, en loupe continue : « Tout les gens doivent faire ce qu’ils veulent maintenant ». Il est temps de faire ce que vous voulez.
En fait, c’est de là que viendra votre abondance. Si chacun d’entre nous faisait ce qu’il veut faire, ce pourquoi il est né, que ce soit être fermier, faire de la musique, être journaliste, produire un film … quel que soit ce qui brûle dans votre âme depuis le début de votre vie, alors, à ce moment-là, nous rejetterons le plus grand des mensonges : le fait que nous avons des limites. Le temps est venu de faire ce pas. Un tout nouveau paradigme est en train de se construire et cela se fait à l’extérieur du système de contrôle. Ce nouvel endroit sera construit par votre imagination et la mienne. Pour l’instant, c’est un canevas vierge et nous allons y appliquer les traits de pinceaux, ensemble, pour réaliser ce que nous voulons.
Les jours de Google, d’Amazon et de Walmart sont comptés. Les jours où nous avons avalé tout ce qu’ils nous disaient, sans nous poser de questions, ne seront bientôt qu’un lointain souvenir. Les jours des festivals de musique, des marchés de fermiers et des places publiques animées arrivent, les jours arrivent où les enfants sont heureux et sains, c’est la Nouvelle Renaissance de l’art, des contes et des nouveaux films, c’est le temps des fougueuse avancées en médecine, en technologie, en guérison, en apprentissage et tout cela servira et enrichira l’individu et la collectivité.
Si vous n’êtes pas certains de votre « mission », ne vous en faites pas. Vous le saurez bien au moment voulu. Pour l’instant, pratiquez l’aiguisage de ce qui résonne en vous et de ce qui ne résonne pas et laissez cela vous guider. Allez vers les choses qui capturent votre imagination et éloignez-vous des choses qui ne le font pas. Plus nous serons nombreux à nous éloigner de l’ancien monde et de ses mensonges, plus vite celui-ci deviendra désuet.
Tiffany FitzHenry.
Source : https://tiffanyfitzhenry.com/
Traduction : Michelle pour la Presse Galactique

mercredi 11 septembre 2019

Au cours des prochains jours, nous allons vivre une phase très intense



par Alex Myles
Le portail énergétique 9:9:9 est ouvert du 9:9:19 jusqu’à la fin de la rétrogradation de Saturne (Seigneur de l’énergie karmique) le 9:18:19.
Le 9 septembre 2019 marque l’ouverture de ce portail puissant en numérologie qui porte l’énergie du 9:9:9, mettant l’accent sur l’ « effacement » du passé et la fermeture d’anciens cycles, au cours des 9 prochains jours.
Ce portail offre une occasion rare de nettoyer l’énergie karmique que nous avons accumulée au cours des neuf derniers mois et nous donne l’occasion de libérer de notre vie tout ce qui est toxique, particulièrement les relations que nous attirons ou entretenons. Cette purification karmique est particulièrement accentuée, car elle se produit pendant la dernière semaine de Saturne Rétrograde, et Saturne règne sur le Karma.
Au cours des 9 prochains jours, nous allons vivre une phase très intense qui nous débarrassera de toutes les toxines nocives de notre vie, cela comprend les habitudes malsaines, les comportements extrêmes, les croyances dépassées, les pensées et les sentiments irrationnels basés sur la peur qui diminuent notre énergie et nous laissent avec une sensation de fatigue, d’anxiété et de dépression.
Aussi, tout lien qui nous lie énergétiquement à des personnes ou à des situations qui nous nuisent ou nous limitent de quelque façon que ce soit, seront facilement rompus durant cette période et nous trouverons la force de partir le coeur rempli de paix, d’amour, de compassion et de pardon. Plus particulièrement, nous éprouverons le besoin de nous retirer de la compagnie de toute personne qui provoque régulièrement des disputes, montre de l’agressivité, est contrôlante, manipulatrice, trompeuse, jugeante, trop critique ou généralement abusive envers nous.

Non seulement nous mettrons fin à un cycle de neuf mois qui nous a semblé particulièrement difficile, mais nous sommes sur le point d’entreprendre une nouvelle phase importante et transformationnelle – et si nous avons été impliqués dans une toxicité quelconque, il est vital que nous en éliminions autant que possible afin de nous préparer à ce changement nécessaire.
Le chiffre neuf porte l’énergie de chaque chiffre qui le précède, car c’est le dernier chiffre de la séquence numérique 0-9.

Il s’agit donc d’une accumulation de débuts, de milieux et de fins. C’est un nombre qui englobe tout à la fois, mais c’est aussi le nombre final, donc son énergie signifie des conclusions, des fins et des fermetures, mais c’est aussi l’assurance que nous sommes prêts à couper des ponts et à donner un nouveau départ excitant.

Il est essentiel que nous mettions fin aux anciens cycles obsolètes avant de pouvoir en commencer de nouveaux. Lorsque les portes se ferment, nous remarquerons que d’autres s’ouvrent immédiatement à nous.
Le nombre neuf est un nombre en spirale, car chaque fois qu’un nombre est multiplié par neuf, nous revenons toujours au nombre neuf. Par exemple, 9×3=27 (2+7=9).

S’il n’y a qu’un seul neuf, c’est un appel à la fermeture d’une phase de notre vie – cependant, quand il y en a plusieurs, la puissance et le rythme du nombre sont amplifiés, donc la vibration énergétique est aussi amplifiée et renforcée et l’appel à terminer brusquement un cycle est urgent et final.

La détermination de cette énergie 999 sera indéniable et s’il y a des domaines de notre vie qui ont besoin d’attention, nous ne pourrons pas les ignorer ou fermer les yeux sur les changements qui doivent être faits. Nous ne nous contenterons pas d’inventer des excuses pour les gens de notre vie qui nous causent des ennuis ou de prétendre que tout va bien quand ce n’est pas le cas. Cette énergie est assez féroce et puissante, il est donc fortement recommandé de sauter dans le train de cette énergie et de profiter de l’élan qu’offre ces prochaines semaines.
9-9-9-9- est un message qui signifie le dernier avertissement qui nous sera donné pour les périodes karmiques proches et l’accent n’est pas seulement mis ici sur les relations amoureuses, mais sur tout type de relations qui nous a causé une sorte de préjudice émotionnel, mental ou physique.

Pour nous aligner avec ce changement d’énergie stimulant, nous devons évaluer, vider, lâcher prise et nettoyer toute énergie vibratoire basse, de sorte que lorsque nous atteindrons la fin de Saturne Rétrograde le 18 septembre, nous serons pleinement prêts à libérer de tout ce qui nous a « retenu en arrière », ou qui que ce soit, et à avancer librement dans notre parcours d’évolution.
La période jusqu’au 18 septembre peut être turbulente, car nous nous débarrassons de toutes les pensées, croyances ou habitudes négatives qui nous ont poussés à nouer des relations qui ne nous ont pas bien servis. Le 999 est une histoire de vérité et de clarté et pour être fidèle à nous-mêmes et nous donner les meilleures chances de recevoir le bonheur, la paix et l’amour, nous devons nous assurer que les personnes auxquelles nous sommes étroitement liés ne vont pas continuellement nous causer des difficultés et de la douleur.

Alors que ce chapitre de notre vie touche à sa fin définitive et rafraîchissante, nous pouvons nous mettre à l’écoute de notre intuition pour être sûrs que les décisions que nous prenons résonnent au niveau de notre âme. 999 est une séquence de nombres angéliques rares, et chaque fois que nous la remarquons ou y faisons appel, nous recevons une abondance de conseils et d’assistance spirituelle qui nous aident à nous guider.

Nous n’avons qu’à être attentifs et à écouter attentivement et nous entendrons des chuchotements répétitifs, des sensations subtiles, des signes de remarque, des synchronicités et des séquences de nombres 3:3:3:3 ou 9:9:9 et nous pourrions remarquer que les paroles de chansons, la poésie ou les citations offrent des messages significatifs pendant ce temps. Le monde du rêve communiquera aussi avec nous, de sorte qu’il est probable que nos rêves ou même nos cauchemars seront plus vifs et que nous serons beaucoup plus susceptibles de nous en souvenir et d’en saisir le sens ensemble.

L’énergie 999 peut sembler difficile, car elle pourra être compliquée et fatigante et exigeante, mais c’est en fait une énergie extrêmement bienveillante, aimante, compatissante, sage et magnifique, qui nous aide à comprendre et à libérer tous les nœuds toxiques de tous types auxquels nous nous sommes tenus au cours des neuf derniers mois, voire même des 9 dernières années.

Si nous plaçons notre foi dans cette énergie, nous serons dirigés vers notre destinée afin que nous puissions nous unir à nos vraies connexions d’âme, nos passions et nos missions, ici sur terre.
~ Alex Myles ~
 Traduction Libre Coralie Gallant Le Monde s’Éveille

dimanche 8 septembre 2019

Le Grand Mensonge (rappel)


Une petite piqûre de rappel du miroir aux alouettes qu’est ce monde. C’est d’actualité et ça fait partie de la propagande abrutissante  à l’œuvre sur les populations. Le réveil prend bien des formes et se réalise à de multiples niveaux, il est la seule lumière au bout du tunnel.
Par Thierry Messan.
La propagande, c’est un moyen de propager des idées, vraies ou fausses. Mais se mentir à soi-même, c’est uniquement ne pas assumer ses fautes, tenter de se convaincre que l’on est parfait, fuir vers l’avant.
La Turquie illustre au paroxysme cette attitude. Elle persiste à dénier avoir tenté de faire disparaître ses minorités non-musulmanes, en plusieurs vagues, durant une génération, de 1894 à 1923. Les Israéliens ne sont pas mauvais non plus, eux qui prétendent avoir créé leur État pour offrir une vie digne aux juifs survivants de l’extermination par les nazis, alors que Woodrow Wilson s’était engagé à le fonder dès 1917 et que, aujourd’hui chez eux, plus de 50 000 rescapés des camps de la mort vivent misérablement en dessous du seuil de pauvreté. Mais les Occidentaux sont les seuls à établir des consensus sur leurs mensonges, à les professer comme des réalités révélées.

Le débarquement en Normandie

Nous fêtons le 75ème anniversaire du débarquement en Normandie. Selon les médias presque unanimes, les Alliés lancèrent alors la libération de l’Europe du joug nazi.
Or, nous savons tous que c’est faux.
- Le débarquement ne fut pas l’œuvre des Alliés, mais presque exclusivement de l’Empire britannique et du corps expéditionnaire états-unien.
- Il ne visait pas à « libérer l’Europe », mais à « foncer sur Berlin » de manière à arracher les lambeaux du IIIème Reich qui pouvaient l’être aux victorieuses armées soviétiques.
- Il n’a pas été accueilli avec joie par les Français, mais au contraire avec horreur : Robert Jospin (le père de l’ancien Premier ministre Lionel Jospin) dénonçait à la « une » de son journal l’importation par les Anglo-Saxons de la guerre en France. Les Français enterraient leurs 20 000 morts, tués sous les bombardements anglo-saxons, uniquement pour faire diversion. Une immense manifestation se rassemblait à Lyon autour du « chef de l’État », l’ex-maréchal Philippe Pétain, pour refuser la domination anglo-saxonne. Et jamais, absolument jamais, le chef de la France libre, le général Charles De Gaulle, n’accepta de participer à la moindre commémoration de ce sinistre débarquement.
L’Histoire est plus compliquée que les westerns. Il n’y a pas les « bons » et les « méchants », mais des hommes qui tentent de sauver leurs proches avec plus ou moins d’humanité. Tout au plus avons nous évité les âneries de Tony Blair qui, lors des commémorations du 60ème anniversaire, fit hurler la presse britannique en prétendant dans son discours que le Royaume-Uni était entré en guerre pour sauver les juifs de la « Shoah » —mais pas les gitans du même massacre—. La destruction des juifs d’Europe ne débuta pourtant qu’après la conférence de Wansee, en 1942.

Le massacre de Tienanmen

Nous célébrons le triste anniversaire du massacre de Tienanmen. Nous ne cessons de lire que le cruel régime impérial chinois a massacré des milliers de ses citoyens, paisiblement réunis sur la place principale de Beijing, uniquement par ce qu’ils réclamaient un peu de liberté.
Or, nous savons tous que c’est faux.
- Le sit-in de la place Tienanmen n’était pas celui de Chinois parmi d’autres, mais une tentative de coup d’État par les partisans de l’ancien Premier ministre Zhao Ziyang.
- Des dizaines de soldats ont été lynchés ou brûlés vifs sur la place par les « paisibles manifestants » et des centaines de véhicules militaires ont été détruits, avant toute intervention des hommes de Den Xiaoping contre eux.
- Les spécialistes US des « révolution colorées », dont Gene Sharp, étaient présents sur la place pour organiser les hommes de Zhao Ziyang.

L’Union européenne

Nous venons de voter pour désigner les députés au Parlement européen. Durant des semaines, nous avons été abreuvés de slogans nous assurant que « L’Europe, c’est la paix et la prospérité », et que l’Union européenne est l’aboutissement du rêve européen.
Or, nous savons tous que c’est faux.
- L’Europe, c’est un continent —« de Brest à Vladivostok », selon la formule de Charles De Gaulle— et c’est une culture d’ouverture et de coopération, pas l’Union européenne qui n’est qu’une administration anti-russe, dans la continuité de la course à Berlin du débarquement en Normandie.
- L’Union européenne, ce n’est pas la paix à Chypre, mais la lâcheté face à l’occupation militaire turque. Ce n’est pas la prospérité, mais une stagnation économique quand le reste du monde se développe à toute vitesse.
- L’Union européenne n’a aucun rapport avec le rêve européen de l’entre-deux-guerres. Nos aïeux ambitionnaient d’unir les régimes politiques servant l’intérêt général —les Républiques, au sens étymologique—, conformément à la culture européenne, qu’ils se trouvent sur le continent ou hors du continent. Aristide Briand plaidait donc pour que l’Argentine (un pays de culture européenne en Amérique latine) en fasse partie, mais pas le Royaume-Uni (une société de classe).
Et cetera, etc…

Nous marchons comme des aveugles

Nous devons distinguer le vrai du faux. Nous pouvons nous réjouir de la chute de l’Hitlérisme, sans pour autant nous persuader que les Anglo-Saxons nous ont sauvés. Nous pouvons dénoncer la brutalité de Den Xiaoping sans nier qu’il a de cette sanglante manière sauvé son pays du retour du colonialisme. Nous pouvons nous féliciter de ne pas avoir été dominés par l’Union soviétique sans pour autant nous enorgueillir d’être les valets des Anglo-Saxons.
Nous ne cessons de nous mentir à nous-mêmes pour masquer nos lâchetés et nos crimes. Puis, nous nous étonnons de ne résoudre aucun problème humain.
Thierry Messan. Consultant politique, journaliste, président-fondateur du Réseau Voltaire

samedi 7 septembre 2019

Les SDHI, ces pesticides qui inquiètent les scientifiques

Fraises, salades, pommes, blé, gazons des terrains de sport… « Personne ne les connaît, ils sont pourtant épandus partout ! » s'alarme Fabrice Nicolino, qui publiera jeudi 12 septembre une enquête très fouillée sur les SDHI : « Le Crime est presque parfait ». Cette famille de fongicides est au cœur d'une guerre de tranchées entre scientifiques et experts des autorités sanitaires.

Pourquoi ? Côté pile, les SDHI s'attaquent à la succinate déshydrogénasse, enzyme qui participe à la chaîne respiratoire des champignons, et permettent ainsi de détruire ces nuisibles qui attaquent les récoltes. Mais côté face, selon plusieurs chercheurs, ils peuvent de la même manière bloquer le système respiratoire des animaux et des êtres humains.
 La suite ICI

Face aux sanctions, le Japon renonce à chasser le rorqual commun


L'avertissement était tombé en octobre 2018 : si le Japon ne mettait pas un terme au massacre des rorquals qu'il orchestrait dans les eaux du Pacifique Nord et n'entrait pas en conformité avec la Convention internationale sur le commerce des espèces sauvages, il serait puni.
La menace adressée de façon implicite lors d'une réunion à Sochi, en Russie, par le comité élu chargé de faire respecter les mesures de contrôle visant le commerce des espèces sauvages au nom des 183 signataires de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) était sans équivoque : la non-conformité, avait déclaré le comité dans un verbe propre aux traités, entraînerait l'exclusion du Japon du marché légal et lucratif des espèces sauvages.
Si cela se produisait, les 182 autres parties au traité ne reconnaîtraient plus comme valables les documents à l'exportation fournis par le Japon, ce qui priverait le pays de sa participation au marché portant sur les dizaines de milliers d'espèces concernées par la CITES. Cette sanction est la plus drastique des outils du CITES.
Pour le moment, 27 pays sont sous le coup de sanctions imposées par la CITES sous la forme d'interdictions au commerce de toutes les espèces listées ou de certaines espèces animales ou végétales spécifiques. Si le Japon venait à être sanctionné, il serait le 28e.
Tous les trois ans, la CITES organise une Conférence des Parties réunissant tous ses membres. La réunion 2019 a débuté le 17 août à Genève, en Suisse, et se clôturera le 28 août après que ses membres auront débattu de sujets brûlants comme la protection des amphibiens et des reptiles populaires dans le cadre du commerce d'animaux de compagnie exotiques, l'avenir des ventes d'ivoire et le commerce des éléphants d'Afrique. Le cas de la chasse au rorqual au Japon figure également au programme de la conférence.
Les rorquals boréals figurent parmi les espèces de baleines les plus rapides avec une vitesse de pointe de l'ordre des 50 km/h. Ils peuvent vivre jusqu'à 70 ans. C'est une espèce en danger d'extinction qui fait donc l'objet d'une interdiction de commerce internationale décrétée par la CITES. En revanche, tuer des rorquals pour la recherche scientifique n'entre pas en contradiction avec la convention.
« La CITES réglemente le commerce, elle ne s'intéresse pas aux raisons ou au nombre d'animaux concernés par ces récoltes meurtrières, » précise Erica Lyman, professeure en droit international relatif aux espèces sauvages au sein de la Lewis & Clark Law School de Portland, dans l'Oregon. « la CITES ne s'intéresse qu'à l'utilisation des spécimens et non pas à la raison pour laquelle ils sont tués. »
Le Japon prétend depuis longtemps que son abattage d'une centaine de rorquals boréals par an était destiné à servir la science et que les excédents de viande étaient revendus pour financer les travaux académiques. C'est précisément ce que contredit l'enquête menée par le comité permanent de la CITES chargé, entre autres, de superviser l'application de la Convention. Le comité a ainsi déclaré que le Japon aurait revendu la viande de rorqual à des fins essentiellement commerciales et que ces activités devaient cesser.
La menace a fonctionné. Début 2019, après des années de contestation de la part des groupes de protection des animaux et des membres de la CITES, le Japon annonce avoir arrêté la chasse au rorqual boréal en haute mer et ajoute qu'il ne délivrera plus les permis requis par la CITES pour rapporter la viande sur ses terres, afin d'entrer en conformité avec le traité.
Nationalgeographic.com

Une image vaut mille mots...


Nikola Tesla, Wilhelm Reich et l'Ether


Règle de vie pour l'être humain



1. Un corps t’a été donné.
Tu peux l’aimer ou le détester, mais ce sera le tien pour toute la durée de cette vie.

2. Tu vas apprendre des leçons.
Tu es inscrit dans une école informelle à plein temps appelée “Vie”.
Chaque jour tu auras l’occasion d’apprendre des leçons dans cette école.
Tu pourras aimer les leçons, ou penser qu’elles sont idiotes ou sans pertinence.

3. Il n’y a pas de fautes, seulement des leçons.
La croissance est un processus d’essai et d’erreur par l’expérimentation.
Les expériences “ratées” font tout autant part du processus que celles qui “réussissent”.

4. Une leçon sera répétée jusqu’à ce qu’elle soit apprise.
Une leçon te sera présentée sous diverses formes, jusqu’à ce que tu l’apprennes.
Quand tu l’auras apprise, tu pourras passer à la leçon suivante.

5. Apprendre des leçons ne finit jamais.
Il n’y a pas de partie de “Vie” qui ne contienne de leçon.
Si tu es en vie, il y a des leçons à apprendre.

6. “Ailleurs”, n’est pas meilleur qu’ ”ici”.
Quand ton “ailleurs” est devenu “ici”, tu obtiens à nouveau un autre “ailleurs” qui à son tour te semblera meilleur qu’ ”ici”.

7. Les autres sont essentiellement des miroirs de toi-même.
Tu ne peux aimer ou détester quelque chose chez autrui que si ce quelque chose reflète une chose que tu aimes ou que tu détestes en Toi.

8. Ce que tu fais de ta “Vie” dépend de toi.
Tu as tous les outils, toutes les ressources dont tu as besoin.
Ce que tu en fais dépend de toi. Le choix t’appartient.

9. Tes réponses sont en toi.
Les réponses aux questions de la “Vie” sont en toi.
Tout ce qu’il te faut c’est regarder, écouter et faire confiance.

10. A mesure que tu t’ouvres à cette confiance, tu te souviendras de plus en plus de tout ceci...

La recette du bain de pieds au citron qui élimine toutes les toxines du corps et améliore votre santé






Les pesticides, les engrais chimiques, en encore les facteurs alimentaires et saisonniers peuvent causer la présence des toxines dans le corps. De plus, avec une alimentation riche et un excès d’alcool, combinés à la sédentarité font également que les toxines s’emmagasinent dans l’organisme. Mais savez-vous qu’il est possible de détoxifier votre corps par le biais des pieds ? Nous vous expliquons comment procéder dans notre point détox.

Les toxines se retrouvent dans nos verres et nos assiettes pour alors s’entasser dans notre corps. Aussi, plusieurs indices prouvent ou accentuent le fait que notre corps contient un cumul de toxines : Le teint du visage est brouillé, la fatigue s’accentue, notre foie n’élimine pas les toxines d’une façon adéquate et la prise de  poids devient conséquente.

Existe-t-il alors des techniques de détoxification naturelle ?

En effet, il existe deux techniques pour nettoyer son corps et éliminer les toxines par le biais de vos pieds uniquement, on note : le bain et le gommage des pieds.

Un bain des pieds détoxifiant

Vu que l’accumulation des toxines engendre d’autres répercutions telle que la fatigue, les ballonnements et la rétention d’eau, il devient alors difficile d’éliminer ces toxines, le choix des remèdes traditionnels comme le massage et le bain des pieds devient une nécessité.
Les pieds possèdent plus de 7000 terminaisons nerveuses, le bain des pieds demeure un moyen pratique et surtout efficace pour nettoyer le corps des toxines. Pour cela, différents ingrédient sont mis en place :

1. Le sel d’Epsom, la suite ICI

Va voir ce qui se cache....derrière ce que tu crois être vrai.


L'heure de se réveiller- L'obéissance face à l'autorité


vendredi 6 septembre 2019

Citation




Ils mettent au point un gel qui répare l'émail des dents cariées

Ils mettent au point un gel qui répare l'émail des dents cariées


 Des chercheurs chinois ont mis au point un gel qui permet à l'émail de se reconstituer toute seule. Une solution définitive qui pourrait remplacer les plombages dont la durée est temporaire. 

9 Français sur 10 ont déjà souffert de caries, selon une étude de l’Institut GFK pour Colgate en 2015. Cette destruction progressive de la dent, provoquée par une attaque à l’acide de l’émail par les bactéries, est la pathologie dentaire la plus répandue. Pour la soigner, si la carie n’est pas à un stade trop avancé, la solution la plus pratiquée : l’amalgame. Encore appelé plombage, bien que le plomb ne soit plus utilisé, elle consiste à éliminer la carie et reconstruire la dent avec une sorte de ciment composé de poudre d’argent et de mercure. Problème : l'amalgame tient rarement tout une vie. La solution pourrait désormais bientôt être réglée puisque des chercheurs chinois expliquent dans une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Science Advances, avoir mis au point un gel qui pourrait directement permettre à la dent de se réparer.

Au bout de 48 heures l'émail des dents s'est reformé

Les chercheurs expliquent avoir testé ce gel à base de calcium et de phosphate, principaux composant de l’émail, sur des caries humaines dont le stade trop avancé impliquait un retrait total de la dent retirées à des volontaires. Ces dernières ont été laissées dans des bocaux recréant le microbiote de la bouche afin de tester le gel dans les conditions les plus réelles possibles. Au bout de 48 heures, ils ont observé que l’émail se reformait, “avec la même composition biologique que l’émail humaine”, indiquant donc une auto-réparation.

Cette expérience profile l’espoir d’un nouveau traitement pour réparer complètement la dent de manière naturelle au lieu de la reformer avec un amalgame. Seul bémol, l’émail reconstitué pendant l’étude était 400 fois plus fin que le véritable émail de base censé composer la dent. Les chercheurs souhaitent donc réitérer l'étude et espèrent qu’en appliquant plusieurs fois le gel, l’émail pourra s'épaissir de jour en jour pour protéger la dent correctement et permettre une mise en application du gel dans les années à venir.
Ecrit par:
Bénédicte Demmer
Journaliste
Créé le 02 septembre 2019
Sources :
Repair of tooth enamel by a biomimetic mineralization frontier ensuring epitaxial growth, Science and Advances, 30 août 2019
 
 Vu sur Doctissimo

Une tumeur cancéreuse vaincue par… la rougeole !


"Nous sommes en 2014, dans une clinique des États-Unis réputée pour son service de cancérologie.
Une patiente, âgée de 49 ans et atteinte d’un cancer du sang, a épuisé tous les traitements classiques.
Elle est passée par chaque type de chimiothérapie, et a subi deux greffes de cellules souches – sans résultat.
Elle est en phase IV, c’est-à-dire en phase terminale.
Les médecins lui proposent alors de servir de cobaye à un traitement expérimental. Elle n’a plus rien à perdre.
Elle accepte.
Maux de tête, fièvre, vomissements, et là…
Le protocole de ce traitement inédit est très simple : il consiste en une perfusion.
Cinq minutes après le début de cette injection dans son bras gauche, la patiente développe de violents maux de tête et une forte fièvre : 40 °C !
Puis, elle se met à vomir et à trembler de façon spectaculaire.
Cette patiente présentait une tumeur de la taille d’une balle de golf au niveau du front.
36 heures après ce traitement expérimental, la « balle de golf » s’est évanouie.
Deux semaines plus tard, toute trace de cancer a disparu de son organisme.
Six mois après ce traitement de choc, elle est considérée comme guérie.
Savez-vous ce que contenait la perfusion d’une heure qui a sauvé cette patiente ?
Le virus de la rougeole."
source:https://alternatif-bien-etre.com/maladies/une-tumeur-cancereuse-vaincue-par-la-rougeole/#respond?base=647&campaignId=696110&segmentId=697945&shootId=724103

Les toxines de Coley, un remède contre le cancer complètement oublié

Afin de soigner le cancer, la radiothérapie a été développée au début du 20e siècle. Mais avant cela, un jeune chirurgien avait réussi à trouver un remède naturel pour soigner le cancer de ses patients.
C'est au cours de l'année 1890 que le Dr William Coley vit sa première patiente mourir devant ses yeux suite à un cancer des os. A l'âge de 28 ans, ce jeune chirurgien est alors envahi par un sentiment de culpabilité et décide donc de faire des recherches pour trouver un remède contre cette maladie mortelle.
Au lieu de retourner au travail le lendemain, ce dernier se dirige vers l'université de Yale pour effectuer des recherches dans la bibliothèque universitaire où sont conservés des archives qui couvrent toutes les maladies connues à ce jour. Après plusieurs semaines de recherche intense, Coley finit par trouver un dossier d'un patient qui a survécu au cancer. Ce patient aurait attrapé une maladie infectieuse de la peau due à une bactérie, l’érysipèle.
Après avoir attrapé cette maladie, le cancer du patient aurait totalement disparu. Le Dr Coley continua de chercher des cas similaires et finit par en trouver plusieurs, dont certains remontent à plusieurs centaines d'années. Convaincu que ce n'était pas le hasard, il choisit d'inoculer la bactérie responsable de l'érysipèle à l'un de ses patients atteint d'un cancer le 3 mai 1891. Le cancer du patient régressa.
 Coley
Pour que ce soit moins dangereux pour les patients, le Dr Coley créa une mixture de bactéries mortes que l'on appelle les Toxines de Coley. Après injection, cette mixture crée une fièvre intense et permet ensuite de guérir du cancer.
Le premier patient à recevoir l'injection de Toxines de Coley fut le jeune John Ficken atteint d’une tumeur abdominale. Il subit alors une injection tous les trois jours et une fièvre intense à chaque fois. Au final après quatre mois d'injection, la tumeur avait régressé de 80%. Au mois d'août 1893, soit 3 mois plus tard, la tumeur n'était plus perceptible.
Malheureusement cette découverte a rapidement été abandonnée suite à l'adoption de la radiothérapie qui débarqua au début du 20e siècle. Mais c'est en 1999 que les Toxines de Coley ont fait leur réapparition grâce à la société américaine MBVax. Bien qu’elle n’ait pas encore mené à grande échelle les études nécessaires à leur commercialisation, 70 personnes en phase terminale ont bénéficié de cette thérapie entre 2007 et 2012. Dans 70% des cas, les Toxines de Coley ont permis de diminuer la tumeur et dans 20% des cas, une rémission complète selon MBVax.

https://hitek.fr/actualite/toxines-coley-remede-cancer_2984?fbclid=IwAR2BbBwcOwRdJZFjjFp93Ijc909Xn2DxGfRPVMbqPvJr8G_Hcd-dTHil77U 

mercredi 17 avril 2019

L’histoire des deux cailloux (conte philosophique)


Il y avait une fois dans un village, un fermier sans le sou qui devait rembourser une importante somme d’argent à un vieil homme très laid.
Comme le fermier avait une fort jolie fille qui plaisait beaucoup au vieux prêteur, ce dernier proposa un marché. Il dit qu’il effacerait la dette du fermier s’il pouvait se marier avec sa fille.
Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition. Alors le vieux prêteur malhonnête suggéra que le hasard détermine l’issue de la proposition.
Il leur dit qu’il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d’argent vide, et que la fille aurait à piocher, à l’aveuglette, un des deux cailloux du sac.
1) Si elle pioche le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effacée.
2) Si elle pioche le caillou blanc, elle n’a pas à l’épouser et la dette du père est également annulée.
3) Si elle refuse de piocher un caillou, son père est jeté en prison.
Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du fermier ou le sol était jonché de cailloux. Tout en continuant de parler, le vieux monsieur laid se pencha pour ramasser les deux cailloux.
Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l’oeil vif, remarqua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait mis dans le sac. Mais elle ne dit rien.
Puis le vieux prêteur demanda à la jeune fille de piocher dans le sac. Imaginez un instant ce que vous auriez fait si vous aviez été là.
Qu’auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire?
Si on analyse bien, il y a 3 possibilités :
1) La fille devrait refuser de piocher un caillou.
2) La fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux avait triché.
3) La fille devrait piocher le caillou noir et se sacrifier en se mariant avec le vieux pour épargner l’emprisonnement à son père
Prenez un moment pour réfléchir à cette situation.
Pensez aux conséquences de chacune des trois options possibles.
Alors, qu’auriez-vous fait?
Bien voici ce que la jeune fille fit :
Elle piocha dans le sac et en sortit un caillou qu’elle échappa aussitôt par terre, gauchement, sans qu’on ait pu le voir, et il se confondit spontanément avec la multitude des autres cailloux sur le sol.
Ah ! Ce que je peux être maladroite, s’exclama la jeune fille. Mais qu’importe, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j’avais pioché en premier !
Puisque le caillou restant était noir, le premier caillou pioché ne pouvait qu’être blanc. Et comme le vieux prêteur n’osa pas avouer sa malhonnêteté, la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux.

Il existe une solution pour les problèmes les plus complexes. Il suffit parfois seulement d’observer les évènements sous un angle nouveau.

L’éléphant enchainé (conte philosophique)


« Quand j’étais petit, j’adorais le cirque, et ce que j’aimais par-dessus tout, au cirque, c’était les animaux. L’éléphant en particulier me fascinait ; comme je l’appris par la suite, c’était l’animal préféré de tous les enfants. Pendant son numéro, l’énorme bête exhibait un poids, une taille et une force extraordinaire…
Mais tout de suite après et jusqu’à la représentation suivante, l’éléphant restait toujours attaché à un petit pieu figé en terre, par une chaîne qui retenait une de ses pattes prisonnière.
Mais ce pieu n’était qu’un minuscule morceau de bois à peine enfoncé de quelques centimètres dans le sol. Et bien que la chaîne fût épaisse et résistante, il me semblait évident qu’un animal capable de déraciner un arbre devrait facilement pouvoir se libérer et s’en aller.
Le mystère restait entier à mes yeux.
Alors, qu’est ce qui le retient ? Pourquoi ne s’échappe-t-il pas ? A 5 ou 6 ans, j’avais encore une confiance absolue dans la science des adultes. J’interrogeai donc un maître, un père et un oncle sur le mystère du pachyderme. L’un d’eux m’expliqua que l’éléphant ne s’échappait pas parce qu’il était dressé.
Je posais alors la question qui tombe sous le sens :
 « S’il est dressé, pourquoi l’enchaîne-t-on ? »
Je ne me rappelle pas qu’on m’ait fait une réponse cohérente.
Le temps passant, j’oubliai le mystère de l’éléphant et de son pieu, ne m’en souvenant que lorsque je rencontrais d’autres personnes qui un jour, elles aussi, s’étaient posé la même question.
Il y a quelques années, j’eus la chance de tomber sur quelqu’un d’assez savant pour connaître la réponse :
« L’éléphant du cirque ne se détache pas parce que, dès tout petit, il a été attaché à un pieu semblable. »
Je fermai les yeux et j’imaginai l’éléphant nouveau-né sans défense, attaché à ce piquet. Je suis sûr qu’à ce moment l’éléphanteau a poussé, tiré et transpiré pour essayer de se libérer, mais que, le piquet étant trop solide pour lui, il n’y est pas arrivé malgré tous ses efforts.
Je l’imaginai qui s’endormait épuisé et, le lendemain, essayait à nouveau, et le surlendemain… et les jours suivants… jusqu’à ce qu’un jour, un jour terrible pour son histoire, l’animal finisse par accepter son impuissance et se résigner à son sort.
Cet énorme et puissant pachyderme que nous voyons au cirque ne s’échappe pas, le pauvre, parce qu’il croit en être incapable.
Il garde le souvenir gravé de l’impuissance qui fut la sienne après sa naissance. Et le pire, c’est que jamais il n’a tenté d’éprouver à nouveau sa force. »

Le Petit Prince et la rose (réflexion)

– Je t’aime, dit le Petit Prince – Moi aussi je te veux, dit la rose – Ce n’est pas pareil…, répondit le Petit Prince … vouloir, c’est...