Alain Benajam : Caroline Fourest ou le discrédit par la diffamation au service de la politique étasunienne


Lettre ouverte à M. Rémy Pflimlin,
Directeur Général de France Télévisions
 
 
 
  Saint Denis le 3 février 2013
 
 
  M. Le Directeur Général
 
 
Caroline Fourest
ou le discrédit par diffamation au service de la politique des USA
 
 
Je vous rappelle que juridiquement une diffamation est une imputation erronée visant à porter atteinte à l'honneur et à la considération. Comment le Réseau Voltaire et Thierry Meyssan seront diffamés par l'émission de France 5, intitulée: «Les Réseaux de L'extrême ».
 
Le 11 septembre 2001, le monde a pu largement être informé que des attentats se déroulaient à New York. La présentation médiatique de ces attentats affirmait que des avions de ligne, piratés par des terroristes islamistes kamikazes avaient été jetés sur des cibles significatives.

Ces attentats ont été immédiatement suivis par la mise en place d'une nouvelle stratégie politique étasunienne présentée en «guerre au terrorisme».

Dans les mois et les années suivantes une série de guerres et d'actions politiques fut entrepris par les USA, médiatiquement justifiés par cette fameuse «guerre au terrorisme». Celle-ci mettait en avant une supposée «guerre de civilisation» entre un «monde libre» occidental et un monde dominé par un islam diabolique propice à l'action terroriste.
 
Entre ce qui avait été montré de ces attentats et la version des faits donnée par les médias dominants, s'établissait rapidement une forte discordance technique. Si cette version encore officieuse avait pu être crédible, il eût fallu alors revoir toutes les lois de la physique.
 
L'ensemble des explications médiatiques comparée aux faits montrés était suffisamment fantaisiste pour que notre association, le Réseau Voltaire entreprenne de se moquer de cette version abracadabrantesque en publiant le fameux jeu des sept erreurs montrant les incohérences les plus visibles entre faits et explications données.
 
                        Impact central alors que le carburant explosif est dans les ailes.
 
pentagonxox30.jpg
Montage montrant à l'échelle, la taille d'un Boing 757 qui ne peut, en aucun cas s'insérer dans les dégâts causés au bâtiment.
 
trou1moyenne.jpg
Orifice dans la deuxième aile de bâtiment. Incompatible avec un impact d'avion de ligne, cet orifice est typiquement provoqué par la charge creuse d'un missile de croisière.
 
lawn2.jpg
Aucun débris, pelouse intacte, l'avion se serait «évaporé» selon la version officielle.
Néanmoins on aurait pratiqué des tests ADN sur des corps.
 
Ces quatre vues démontrent à elles seules l'impossibilité technique de la version officielle.

Tous les feux médiatiques nous éclairèrent alors. Thierry Meyssan notre président publia deux ouvrages : « L'Effroyable Imposture » et « Le Pentagate » qui nous propulsèrent à la une de l'actualité ce qui déclencha la colère étasunienne contre nous.
Colère qui s'exprima par la voix de Donald Runsfeld à l'époque secrétaire d'état à la défense des USA. Runsfeld nous accusa de négationnisme selon une rhétorique voulant démontrer que ceux pouvant contester la version officielle des explications données de ces attentats, pouvaient également nier l’existence de l’holocauste des juifs d'Europe par les nazis.

Le «La» fut ainsi donné pour le lancement d'une grande campagne médiatique visant à nous décrédibiliser à défaut de pouvoir contester techniquement notre argumentation, ce qui était évidemment impossible.

Des centaines d'articles de presse, des dizaines de livres parurent avec toujours le même type d'argument, d'abord une lourde diffamation y compris concernant la vie privée de Thierry Meyssan, puis des tentatives d'amalgames qui cherchaient toujours à nous présenter comme des néonazis voulant perpétrer de nouveau le crime d'holocauste des juifs. Au même moment la directive 151 du CSA nous privait de fait d'antenne.
 

  Avec l’émergence de l'internet notre remise en cause de la version officielle de ces attentats se répandit sur toute la planète au point qu'une majorité de terriens aujourd'hui doute de la véracité de cette version.
 
Cependant, la crédibilité de cette version donnée officiellement était nécessaire au gouvernement des USA afin qu'il puisse justifier ses guerres et ses actions de limitation des libertés publiques, toujours au nom de la fameuse « guerre au terrorisme » justifiée par la version officielle des attentats du 11 septembre 2001. 

Notre action de trublion était et est toujours intolérable pour le gouvernement étasunien. Il dût faire un effort pour engager tous ses réseaux d'influence dans les médias afin d'entretenir contre nous perpétuellement le feux de la diabolisation par le discrédit de la diffamation.
 
Cela fait dix années que cela dure et d'une manière toujours aussi virulente.
 
Une diffamation est une imputation erronée visant à porter atteinte à l'honneur et à la considération. En conséquence, des gens sans honneur et sans considération ne peuvent être crus, c'est bien la le but recherché.
 
Parmi les essayistes, propagandistes, de la cause étasunienne se réclamant pompeusement de la profession de journaliste, certains se sont mis en avant dans la spécialité particulière du discrédit par diffamation comme Fiammetta Venner et sa compagne Caroline Fourest.
 
Vu l'importance pour le gouvernement des USA de la justification de sa politique, les réseaux étasuniens en France, dits également réseaux atlantistes ont, semble t- il, depuis 2001 convaincu France Télévision de largement propager ce discrédit qui devait nous être porté.
 
Nous eûmes droit en 10 ans à nombre d'émissions nous concernant auxquelles nous ne fûmes jamais invités et avec à chaque fois un flot d'insultes, de diffamations, de mensonges et d'atteinte à la vie privée à l'encontre de Thierry Meyssan.
 
Onze années après les attentats du 11 septembre 2001 et la vague propagandiste déversée sur nous, une nouvelle émission est encore annoncée dont la présentation montre qu'elle ne dérogera pas à l'habitude, cette présentation est déjà par elle-même de la diffamation.
 
Le 5 février la chaîne France 5 appartenant à France Télévision va diffuser une série d'émissions appelées reportages pour faire crédible produite par Caroline Fourest avec la société de production « Et la Suite Production ». Cette série d'émission s'intitule : « Les Réseaux de l'Extrême », le premier volet qui s'intitule : « Les obsédés du complot » est présenté par France Télévision de la façon suivante :
 
« Ils lisent le monde à travers des complots. A chaque événement, les médias sont soupçonnés de ne pas dire la vérité… Ils croient en des auteurs comme Thierry Meyssan, passé de la défense de la laïcité à celle de l’ayatollah Khomeyni. Ils croient au complot sur le 11 Septembre, à celui visant à remodeler le Moyen-Orient. Ils croient aux mercenaires, souvent à la solde de l’Iran ou de la Syrie, qui leur expliquent le monde comme un roman policier. Qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils tant de succès ? »
 
On peut se poser la question, pourquoi dépenser l'argent de la redevance pour diffuser encore une énième émission à charge contre Thierry Meyssan et le Réseau Voltaire alors qu' il y en eu tant d'autres déjà?
 
On comprend ici que la profession médiatique est sur une position défensive reconnaissant que les médias « sont soupçonnés de ne pas dire la vérité ». Cette profession se plaindrait également que certains citoyens « croient aux mercenaires, [sic]; souvent à la solde de l’Iran ou de la Syrie, qui leur expliquent le monde comme un roman policier ».
On peut aisément avec ce court résumé identifier la teneur de la charge.
 
Nous sommes accusés, publiquement d'être.
1 - Extrémistes.
2 - «Complotiste » selon la phraséologie journalistique habituelle, c'est à dire de douter de la véracité de la version officielle donnée par les USA au sujet des attentats du 11 septembre 2001. Ce terme proféré par le milieu journalistique est évidemment très péjoratif.
3- De croire faussement que les USA cherchent à remodeler le Moyen Orient.
4- D'être des mercenaires c'est à dire payés par l'Iran et la Syrie, pour proférer des mensonges notamment la tentative des USA de vouloir remodeler le Moyen Orient ;
5- D'expliquer le monde par des actions sous-jacentes (roman policiers, roman d'espionnage).
 
Les accusations portées déjà par la présentation sont à la fois très graves et diffamatoires nous serions des menteurs, à la solde de l'étranger.
 
 
Qu'en est il exactement?
 
1- Sommes nous, extrémistes en regard de notre accusatrice Caroline Fourest ?
 
Nos statuts précisent l'objet de notre association.
 
Article 3
Le Réseau Voltaire s’inscrit dans la tradition de la Révolution française et du mouvement des non alignés Il a pour objet de défendre et de promouvoir les principes énoncés par la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 et par le Communiqué final de la Conférence de Bandung du 24 avril 1955.
Il œuvre en faveur des libertés économiques, sociales, culturelles, civiles et politiques définies par les Pactes internationaux relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, et relatif aux droits civils et politiques, adoptés par l’Assemblée générale des Nations Unies, le 16 décembre 1966 ; Il lutte contre toute forme de discrimination raciale dans l’esprit des résolutions 1904 et 3379 de l’Assemblée générale des Nations Unies.
 
Le Réseau Voltaire revendique la capacité d’ester en justice, aussi bien devant les juridictions nationales qu’européennes et internationales, pour la réalisation de son objet ; notamment pour tout ce qui se rapporte à la défense de la liberté d’expression et à lutte contre la propagande de guerre ; à la lutte contre les discriminations fondées sur l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, à une religion, à des convictions, à l’âge, au handicap, à l’orientation ou l’identité sexuelle ou au sexe ; à l’organisation laïque des sociétés et à la lutte contre le sectarisme religieux ; à la défense de la souveraineté des nations et à la préservation de la paix internationale.
 
On peut se poser la question, entre la lecture de l'objet social de notre association et ce pourquoi Mme Fourest semble militer au vu de cette photo.
 
fourest-femen1.jpg
Qui est l'extrémiste ?
  
La suite ici

Commentaires

Articles les plus consultés