BÂTIR UN NOUVEAU MONDE MAIS AVEC QUI ?

Voici des années maintenant que presque tout les jours, j’ouvre mon ordi pour scanner les sites d’infos « alternatives » et que j’en lis les commentaires
Tout les jours, (et volontairement puisque je publie), je parcours des articles lourds de menaces, grises d’un avenir incertains et qui, une fois toutes les pièces de ce puzzle encastrées dessinent un monstre : l’homme….
Mais, ce monstre, c’est les « autres »: C’est ceux qui veulent la mondialisation,
ceux qui s’en foutent plein les poches,
les politiques,
les empoisonneurs,
les pollueurs,
les pervers,
les racistes,
les extrémistes en tout genre,
les imbéciles
les inconscients,
j’en passe et des meilleures… Tout ça, c’est leur faute.. Pas la notre ! Ce n’est pas « nous, » la petite communauté élitiste des « éveillés ! Nous, on est pas comme ça…

Nous, dans les commentaires, nous sommes du bon côté de la barrière, nous avons tout compris, nous sommes justes, éclairés, écolos dans toutes nos actions quotidiennes, nous respectons la vie, et cette perfection nous donne le droit d’être sans pitié, entre nous d’abord, mais surtout vis à vis des malheureux « moutons » noirs qui errent comme des fantômes abrutis dans des villes sans air, polluées, tirant le diable par la queue, attachés par boulots, famille et crédits, buveurs de bière et consommateurs de tv réalité… Des crétins qui n’ont rien compris, des esclaves manipulés et idiots…
Mais enfin, qu’attendent-ils pour se mettre au RSA tout quitter et partir fonder une communauté à l’air pur et élever des chèvres ?

Combien de ces juges, assis devant leur assiette pleine, se plaignant des poisons qui y sont cachés, ont devant les yeux ces photos horribles d’enfants mourant de faim dans les bras de leur mère ?
Combien remercient la vie pour leurs ventres pleins, pour leurs vies, médiocres parfois, certes, mais finalement tellement plus confortables et tellement plus pacifiques que celle de milliards d’autres miséreux sur la planète, et ce, souvent à leur dépends ?
Ceux-là, on évite d’y penser, ils sont loin, c’est « les autres ».. Et quand ils arrivent dans notre univers emplis d’espoir dans un avenir meilleurs, on les fustige, on les juge, on les rejette… Ben oui, quoi ! Faudrait pas qu’ils viennent déranger ces petit univers personnels d’enfants gâtés…

Que de Robespierre et de Saint Just, que d’ironie sans une once de compassion, que de moqueries, de jugements à l’emporte-pièce, que de condamnations sans appel, que de refus tout simplement d’envisager un fait sous d’autres aspects possible que celui de leur orthodoxie …Dès qu’un malheureux, ou une malheureuse, contredit cette nouvelle religion du net, c’est une bagarre à coup de liens jusqu’au ridicule…

En général, c’est le plus ironique, le plus méchant, le plus piquant qui gagne… Éliminés petit à petit, les gentils, les compatissants, les empathiques…
Ceux qui osent dire que les choses ont peut-être une raison d’être, un autre aspect, et qu’on pourrait peut-être avoir un regard plus tolérant, plus humaniste, plus fraternels, disparaissent petit à petit des commentaires, humiliés et probablement découragés de ne pouvoir faire entendre leurs voix….
Que d’égos, que d’appels à la guerre aussi… Oui, mais ces appels à la révolution dont certains sont d’une violence incroyable, sont JUSTES et motivés, n’est-ce pas ?
Mais…. les guerres ne sont-elles pas toujours présentées comme ça ?
C’est vrai que ça va mal, et que l’avenir est sombre. Mais dès qu’apparaît une initiative, une tentative un peu positive, les « éveillés » épluchent, ironisent, démolissent, critiquent…

Mais, au fait,  que font-ils eux, tout ces censeurs de la société bourrés de testostérone ? Ne sont-ils pas capable de réaliser que cette « pulsion de mort » qui initie dans les esprits violence et agressivité n’a conduit cette humanité si critiquée qu’à des impasses dramatiques depuis des millénaires ? Ne se rendent-ils pas compte qu’en réagissant ainsi ils sont « dedans » jusqu’au cou ?
Où sont, dans les commentaires les liens constructifs présentant des actions positives ?Démolir d’un coup de pied rageur le château de sable qu’on a pas eu soi-même le courage de construire, en prétendant qu’il est moche et qu’on pourrait faire mieux, c’est plus facile que de prendre la pelle et le seau…
Les sites d’infos seraient-il devenu une sorte de déversoir nauséabond de toutes les aigreurs et les frustrations des internautes ? Et si on commençait à balayer devant nos portes et pacifier nos vies avant de critiquer un monde qui, finalement, n’est que le reflet de cette hargne ?
Devant un tel manque d’empathie, un si grand orgueil et une telle méchanceté, je suis effarée… Est-ce vraiment avec cet état d’esprit que se construit un avenir meilleur ? Et bien, moi je vous le dis, si les commentateurs sont vraiment ce qu’ils écrivent, j’ai pas envie non plus de leur monde…
J.G sur les_brindherbes.org

Commentaires

Articles les plus consultés