Ce que m'apprend le chemin: l'espoir

J'aimerai partager ce texte que j'ai lu sur un blog sur le chemin à suivre pour être soi-même:
Le chemin fait mon Bonheur car il est le Bonheur.
Est ce une façon de résister à tout ce qui tend à émousser mon énergie à étouffer mes questions, à fermer mon horizon.
C'est sûrement relever le défi qui consiste à rayonner la force irrésistible de l'Amour en toute circonstances.
Je reçois beaucoup du chemin, des idées, des pensées profondes des expériences qui résonnent en moi, des sourires, des rencontres,des monuments, des memoires, des paysages, des chants d'oiseaux....
A moi de donner à mon tour mais comment faire quand on a tant reçu? J'ai l'impression que ce que je donne est derisoire.
Je decide donc de donner du Bonheur j'essaye d'être créateur de Bonheur dans chaque instant, dans chaque regard, chaque souffle.
"Le Bonheur est la seule chose que tu peux donner même si tu ne l'a pas!" Me disait Vincent un ami du chemin.
"Le Bonheur c'est pour tout de suite. Mais à conditions de le partager tout de suite " disait l'Abbé Pierre.
Mon Bonheur c'est de communier, et après une rude journée de marche, je m'attarde délicieusement dans un sous bois ou une chapelle et les yeux clos, j'embrasse l'Univers par une seule pensée.
Car il y a des chemins pour le corps et pour l'Esprit !
Pour les pieds, comme pour les ailes.
Aussi bien terre à terre avec des épines.
Que vertigineux où les Âmes se libèrent et planent comme de grands oiseaux.
Et quand ils sont las, un banc le repose ou une fleur l'apaise.
Et malheur à qui prend l'un ou l'Autre pour un simple ou pour un sot.
Donner, mais pas donner du superflu, car ça consiste à donner nos ordures. Non, aller à l'essentiel et donner avec son coeur ce qui nous est cher.
La société nous confine dans des schémas réducteurs: " soyez beaux, restez jeunes,  soyez les premiers, consommez, méfiez vous.."
Alors que notre Âme veut tout le contraire.
Nous sommes contraints d'être en rupture.
Bernard un ami du chemin me disait:
"il n'y a que les poissons mort qui nagent dans le sens du courant".
Alors soyons des poissons vivants.
Nous seront forcement des fous, des cinglés, dans ce monde. Mais quelle lueur d'espoir.
Un but et l'espoir sont  les plus grands trésors que l'on puisse posséder.
Soyons  des guerriers du coeur.

http://marchebernard.blogspot.fr/

Commentaires

Articles les plus consultés