Alep, Marseille, Noir, Classique, Ayurvédique : tout savoir des savons

La plupart des achats de produits lavants pour le corps concerne des gels douche liquides, pas forcément « bio ». Les savons sont un peu moins appréciés, sous couvert d’un aspect moins « pratique » bien souvent.
Il revient à la mode pourtant, en ces temps marqués par une plus grande prudence sanitaire, avec des recettes traditionnelles, des produits végétaux, très efficaces, sans être forcément beaucoup plus onéreux.

Quels sont ces savons qui font la différence ?

Un cube de savon de Marseille, produit 100% végétal dans sa recette traditionnelle.
Tous les produits cités ici ne sont pas a remettre en doute quant à leur efficacité. Ce sont d’autres critères qui nous intéressent. Composition 100% naturelle, recettes traditionnels respectées, voici quelques réponses produit par produit :
> Même si une différence de prix peut être constatée avec les savons ou cosmétiques courants, bien souvent la durée de vie du savon traditionnel, sa pureté ou ses multiples usages, compensent son prix d’achat et en font un agent nettoyant pouvant être considéré avec intérêt.

Quelles sont les différences entre ces savons traditionnels ?

Savon classiqueSavon d’AlepSavon noir (cosmétique)Savon de Marseille
Coût peu élevéCoût variableCoût élevéCoût variable
Odeurs variées100% végétalNaturelAttention, beaucoup de contrefaçons / appellation non contrôlée
Problème de traçabilité,transparence de la compositionNaturel100% végétalMajorité non fabriquée à Marseille (Tunisie, Maroc, Pologne)
Peut contenir des matières grasses animales (obstrue les pores)Recette traditionnelleMélange d’huile et d’olives noires, sel et potasseHuile végétale et soude
Potentiel polluant voire toxique (eczéma, etc)Multi-usages (cheveux, corps, visage, linge, rasage) Purifiant / lavant / hydratant /non irritantIdéalement, 72% d’huile végétale minimum, huile d’olive
Risques d’allergiesBiodégradableRecette traditionnelleMention
« 100% végétal »
Biodégradation difficile à cause des colorants ou conservateursSe bonifie avec le tempsRiche en vitamine EPas de matière grasse animale

Non toxique : sans parfums ou conservateursPlus ou moins liquide selon sa qualité (cher en pâte)pas de conservateurs ou de colorants

Convient aux bébésA ne pas confondre avec le savon noir ménagerHypoallergénique, bactéricide, désinfectant

Savons traditionnels : attention aux contrefaçons !

La savon de Marseille

Comme mentionné précédemment, la recette du savon de Marseille n’est pas protégée par une AOC et permet donc de grandes prises de liberté par rapport à la recette et l’intérêt initial du produit.

 Il existe cependant des moyens assez fiables de séparer le bon grain de l’ivraie, comme de simples mentions : « 100% végétal », ou l’apposition du sceau du fabricant sur les 6 faces du cube, aucune trace de matière grasse animale ne doit entrer dans la composition du savon, cela vaut pour tous.
En effet, la matière grasse animale va venir boucher les pores de la peau qui respirera donc moins bien. Pour la déceler, son petit nom sur les étiquettes est « Sodium Tallowate« .
Par la suite, l’absence de conservateurs et de colorants dans une recette traditionnelle et proche de l’artisanat va entraîner une décoloration du produit au fil du temps, du vert au brun ou du jaune au blanc. > savon de marseille : recette ancienne aux multiples usages


Le savon d’Alep

Quant au savon d’Alep, autre produit souvent falsifié dans le commerce de grande distribution, nous vous conseillons encore une fois d’étudier l’étiquette.
L'huile d'olive hydrate et adoucit la peau, tandis que l'huile de baie de laurier présente des propriétés antiseptiques...
Savon d’Alep : l’huile d’olive hydrate et adoucit la peau, tandis que l’huile de baie de laurier présente des propriétés antiseptiques…

Choisissez un produit comportant au moins 20% d’huile de laurier, 50% d’huile d’olive et maximum 0,5% de soude. Cf. Guide d’achat du savon d’Alep. Le prix sera par ailleurs un excellent indicateur de qualité. Cela dit, la durée de vie du produit est assez longue comparée à un savon classique, ce qui le rend compétitif !

D’autres savons à considérer : Les savons ayurvédiques

« Vie » et « connaissance » c’est l’étymologie de ce drôle de mot, « ayurvéda« .
Issus d’une tradition indienne, et composés d’une base d’huile de coco, de neem, de ricin, de calamus ou encore de cèdre, d’essences et de racines, ces savons sont 100% naturels. 
Sans paraben, phtalates, huile de palme, conservateurs ou parfums de synthèse… la plupart du temps même, ils sont vendus sans emballages, si ce n’est une feuille de bananier séchée. 
Quand au prix, il faut compter entre 4 et 5€ pour 90/100g de savon.

 Des savons efficaces mais plus ou moins doux pour la santé et l’environnement

audi egasPour conclure, revenons sur le fait que tous ces savons sont efficaces, mais qu’ils ne sont pas égaux sur le plan de leurs compositions, de leur qualité et durée de vie, ainsi que du besoin auquel ils répondent. Pour déceler cela, comme pour la plupart des biens de consommation aujourd’hui, il faut avant tout consulter les étiquettes et se souvenir de quelques principes forts sur les savons :
  1. Évitez les graisses animales dans la composition du produit : Sodium Tallowate
  2. Privilégiez des savons sans colorants, conservateurs ou parfums de synthèse, et aux emballages réduits au minimum, afin d’éviter de gaspiller des ressources et de l’énergie à gérer ces déchets.
Dernières astuces pour la route : un tout petit bout de savon peut encore être utilisé ! Voyez comment recycler ses chutes de savons. Il est également possible de fabriquer son propre gel douche, à base de savon d’Alep, d’eau et de glycérine !

Source 

Commentaires

Articles les plus consultés