L’État veut taxer rétroactivement l’épargne longue des Français.

L'État veut taxer rétroactivement à 15,5% l'épargne longue des Français.
C'est la rupture du contrat de confiance entre l'État français et les épargnants.
Nicolas Doze.

Commentaires

Articles les plus consultés