Monaco : des banquiers licenciés pour avoir dénoncé du blanchiment



Trois anciens employés réclament 1,8 million d'euros à la banque Pasche. Ils avaient évoqué des soupçons de blanchiment et ont été licenciés.

La Principauté n'a peut-être pas encore fait totalement le ménage dans son paradis fiscal. Trois anciens employés de la banque Pasche à Monaco réclament 1,8 million d'euros à l'établissement qui les a licenciés l'été dernier. Leur faute ? Avoir alerté leur hiérarchie sur des soupçons de blanchiment au sein de leur établissement.

Peut-être un scandale financier d'ampleur

Ils ont brisé l'omerta et leur carrière en même temps, raconte leur avocate. "On leur explique que tout va bien que rien ne les concerne et que soit ils passent leur chemin sans regarder à côté, soit il va leur arriver des bricoles", explique à RTL Me Sophie Jonquet.

"Les bricoles arrivent quelques temps plus tard", poursuit-elle. "Puisqu'au mois de juin, alors même que les supérieurs de la hiérarchie sont informés, que l'actionnaire principal est informé, les opérations se poursuivent. En revanche on se débarrasse des trois salariés dans des conditions qui sont particulièrement inacceptables."

Et l'affaire ne s'arrête pas là. La justice et la police monégasque ont décidé de mettre à leur tour le nez dans les comptes de la banque Pasche. Une enquête est ouverte depuis quelques semaines et suivie de près sur le Rocher, où on ne plaisante plus avec les banques sulfureuses. Voilà comment trois licenciements ont peut-être déclenché un scandale financier d'ampleur en Principauté.

Source

Commentaires

Articles les plus consultés