OGM – dans quels pays sont-ils autorisés ou interdits ?

Le Center for Food Safety, une ONG américaine dénonçant les risques pour la santé et l’environnement en matière d’alimentation, a réalisé une carte dynamique de la législation mondiale sur les OGM.Sur cette carte, on peut se rendre compte de la position de chaque pays du monde concernant les OGM :


En vert, couleur la plus présente en Europe, sont représentés les pays qui imposent un étiquetage de tous (ou presque) les aliments génétiquement modifiés.

huile-palme-OGMLa nuance de vert la plus foncée désigne les pays qui imposent un étiquetage pour les produits contenant plus d’1% d’OGM dans leur composition. Autrement dit, en deçà d’1%, la présence d’OGM n’est pas obligatoirement mentionnée. C’est le cas de la France, de l’Australie ou de la Russie entre autres.

La nuance moyenne de vert indique les pays ayant choisi d’indiquer les produits contenant plus d’1% d’OGM ou qui n’ont pas défini de seuil, comme au Brésil ou en Chine.

Enfin, la nuance de vert la plus claire indique les pays qui n’imposent d’étiquetage que sur certains produits, comme en Inde ou au Mali.
En beige, une couleur largement présente sur la carte, on retrouve les pays qui ne pratiquent pas d’étiquetage sur les produits contenant des OGM. C’est le cas dans toute l’Amérique du Nord, une grande majorité des pays d’Afrique, des pays du Moyen-Orient…
En bleu, on peut distinguer les 3 seuls pays à interdire toute culture et importation d’aliments génétiquement modifiés : le Bénin, la Zambie et la Serbie.

Source 

Commentaires

Articles les plus consultés