La médecine cubaine a découvert le vaccin contre le cancer du poumon en 2011 !

 La responsable du projet de ce vaccin au Centre d’Immunologie Moléculaire (CIM) de La Havane, Gisèle Gonzalez, a expliqué qu’il offre la possibilité de changer le cancer avancé en une « maladie chronique contrôlable ».

Le CIMAVAX-EGF est le résultat de plus de quinze ans de recherches, cible le système lié à la tumeur et ne provoque pas d’effets indésirables sévères, a précisé la spécialiste.

« Il est basé sur une protéine que nous possédons tous : le facteur de croissance épidermique, lié aux processus de prolifération cellulaire, qui sont hors de contrôle quand il y a cancer » a-t-elle précisé.

Gisèle Gonzalez a indiqué que, comme l’organisme tolère « ce qui lui appartient » et réagit contre « ce qui lui est étranger », il a fallu mettre au point « une composition telle qu’il génère des anticorps contre cette protéine ».

Ce vaccin s’applique au moment où le patient achève le traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie et est considéré comme « ultime sans alternative thérapeutique » parce qu’il aide à « contrôler la croissance de la tumeur sans toxicité » a-t-elle précisé.

De plus, il peut être utilisé comme traitement « chronique qui augmente les perspectives et la qualité de vie du patient ».

La chercheuse a signalé qu’après avoir été homologué à Cuba, le CIMAVA-EGF « progresse » dans d’autres pays et la façon d’en appliquer le principe dans le traitement d’autres tumeurs comme ceux de la prostate du col de l’utérus ou du sein est en train d’être évaluée.

Source : Amessi



Le cancer du poumon est considéré comme l’un des cancers les plus graves, fréquents et mortels au monde. L’Organisation Mondiale de la Santé a fait savoir que cette maladie tue chaque année 5 millions de personnes, et que la tendance est à la hausse. On estime qu’en 2030 8 millions de personnes mourront par an de cette maladie.

À Cuba, 20 000 personnes meurent chaque année de cancer du poumon. Elle est la principale cause de mort dans 12 des 15 provinces cubaines.

Des chercheurs du Centre d’Immunologie moléculaire de La Havane ont mis au
point le vaccin thérapeutique Cimavax EGF, qui est le résultat de 25 ans de recherche sur les maladies associées au tabagisme.

Le docteur Gisela Gonzalez qui a dirigé l’équipe de chercheurs qui a créé le vaccin pense que grâce à ce médicament le cancer du poumon pourrait devenir une maladie chronique contrôlable, car le vaccin favorise la génération d’anticorps contre les protéines qui déclenchent la prolifération sans contrôle des cellules cancérigènes.

Le vaccin est appliqué chez des patients souffrant de cancer du poumon très avancé ( stade 3 et 4) qui n’ont pas de réponse positive à d’autres traitements comme la chimiothérapie et la radiothérapie. Il améliore de façon significative la qualité de la vie des patients en stade terminale.
Le CimaVax-EGF a été testé sur plus de 1000 patients dans tout Cuba et actuellement il est distribué gratuitement dans des hôpitaux cubains.

Le 4è atelier international sur le CIMAVAX EGF et les résultats obtenus grâce à l’application de ce vaccin vient de prendre à La Havane. Des experts du Pérou, du Brésil, de l’Argentine, de la Colombie, de la France, de la Belgique, de la Serbie, de la Corée et de l’Allemagne y ont pris part.

La rencontre a été organisée par le Centre d’Immunologie Moléculaire et l’entreprise qui commercialise les produits bio pharmaceutiques CIMAB S.A. 
CIMAvax-EGF est le premier vaccin de son type dans le monde et il a été breveté à Cuba, au Canada, aux États-Unis, au Japon et en Afrique du Sud entre autres pays.

Des effets secondaires sévères n’ont pas été enregistrés, il provoque une réponse immunitaire et a augmenté le taux de survie et la qualité de vie des patients traités.

Le docteur Agustin Lage, directeur du Centre d’Immunologie moléculaire a expliqué, dans des déclarations à notre station de radio que la réunion a permis à des spécialistes de Cuba et d’autres pays qui utilisent ce médicament novateur d’échanger leurs expériences pratiques, ce qui va permettre une utilisation optimale, une combinaison réussie avec d’autres médicaments contre ce type de cancer. Le Cimavax EGF se trouve en phase d’essai clinique dans 58 hôpitaux cubains et dans 12 pays.

Par ailleurs, le directeur scientifique du groupe pharmaceutique malaisien Bioven, le Belge Erik D’Hondt a fait savoir que ce vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon sera administré, dans quelques jours, à un groupe de patients britanniques.

Il a fait savoir que Bioven encourage la recherche avec ce produit dans d’autres pays d’Europe ainsi qu’en Australie, en Thaïlande et en Malaisie.

Source 

D'autres articles: http://le-blog-du-cancer.info/le-cimavax-egf-un-vaccin-cubain-contre-le-cancer-du-poumon-a-prouve-son-efficacite/ 

http://seroposition.canalblog.com/archives/2013/02/01/26300713.html 

Commentaires

Articles les plus consultés