LES METAUX LOURDS

 
On en parle beaucoup de nos jours mais on ne connait pas encore les limites néfastes de ces polluants que nous ingérons à longueur de journée. Ils entrent partout, dans l'alimentation, dans l'environnement, dans les végétaux, les animaux que nous consommons également, car eux aussi ils sont pollués. Et nous voilà obligés en quelque sorte d'ingurgiter ces métaux lourds qui vont joyeusement nous pourrir la vie. Et qui peut dire aujourd'hui qu'il n'est pas concerné ? Il n'y a qu'à dresser une liste de troubles qui peuvent indiquer une intoxication aux métaux lourds et vous comprendrez que nous sommes tous concernés.
 
Quelques symptômes : Au début on ne remarque que quelques petits troubles, douleurs, malaises, fatigue, qui, au lieu de s'estomper, vont en s'aggravant au fil du temps, et puis petit à petit, s'installent : Allergies, candidoses, dermatoses,  crampes, hypoglycémie, infections à répétition, mycoses, herpès, mauvais sommeil, troubles digestifs, troubles de mémoire,  fatigue, douleurs dorsales, pour les plus légers mais aussi des troubles plus graves comme :
Maladie d'Alzheimer,  troubles et déclin des sens, des fièvres persistantes,  douleurs articulaires et musculaires,  troubles cardiaques, troubles thyroïdiens (hypo et hyper), névralgies, crises de tétanie, tics, mouvements choréïque (involontaires), sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, diabète, fibromyalgie, hypersensibilité de tous les sens.
 
Il y a un autre test : Les intoxiqués graves aux métaux lourds deviennent également intolérants au gluten et à la caséine. En effet les intoxiqués aux métaux lourds dégradent très mal les produits contenant du gluten et de même pour la protéine contenue dans les produits laitiers. Aujourd'hui  on se rend compte que même si vous n'êtes pas un intolérant pur à ces produits, le fait de les éliminer, élimine en même temps pas mal de troubles secondaires. Ce qui a même fait considérer par les naturopathes réunis à Paris le 29 Septembre que le sans gluten était devenue une alimentation à privilégier. Ce qui peut vouloir dire que le commun des mortels est un intoxiqué aux métaux lourds qui s'ignore.
Ils sont nombreux ces métaux lourds, le plomb, l'aluminium, le cadmium, et beaucoup d'autres bien sûr, mais les plus dangereux sont tout de même le mercure et le nickel.
Par leur nature chimique, le nickel et le mercure ont une forte affinité avec certains acides aminés : le mercure avec la cystéine et le nickel avec l'histidine. Déformées ces protéines ne sont plus reconnues par notre système immunitaire. Surtout que la plupart du temps ces symptômes sont aggravés par une muqueuse intestinale pas toujours performante.   
 
Les métaux lourds, en s’accumulant dans l’organisme, ont un effet inhibiteur sur une classe d’enzymes, les peptidases,  destinées à la dégradation complète d’un ensemble de protéines alimentaire provenant du gluten et de la caséine. C’est par la suite un véritable empoisonnement chronique, car ces protéines incomplètement dégradées, franchissent la paroi intestinale et se retrouvent dans le circuit sanguin, entrainant de nombreux troubles. (L’origine des intolérances ?)
Et puis et surtout, cette déformation des protéines ouvre la porte à un autre trouble grave , l'hyperperméabilité intestinale dont tous, plus ou moins nous souffrons. (maladie de crohn, intestin irritable, diarrhées, constipation, maladie coeliaque). La barrière intestinale laissant passer de grosses molécules, celles-ci vont être entrainées dans le circuit sanguin et aller vers les organes nobles comme le cerveau, par exemple, provoquant troubles psychiques, psychologiques et même psychiatriques.
Le dr Seignalet l'a bien signalé dans son bouquin « l'alimentation ou la troisième médecine » quand il affirme que 45% des schizophrènes retrouve un comportement normal après 3 mois de suppression du gluten. De même qu'une alimentation sans gluten et sans caseine transforme littéralement un petit autiste en enfant calme et sociable. Ceci car les intoxiqués chroniques au mercure notamment, voient une partie de leurs symprômes régresser de façon spectaculaire.
 
Mais aussi c'est à partir de ce milieu que nous allons fabriquer de la santé ou de la maladie. Souvenez-vous, depuis toujours, je répète que si ce milieu est performant et en bonne santé, jamais nous ne pouvons être malade. L'intestin, et le grêle surtout, est le point de départ de tout, alors ne nous étonnons pas qu'il y ait autant de symptômes provoqués par l'intoxication aux métaux lourds car il pourrait y en avoir beaucoup plus, ce n'est pas limitatif. A partir de l'intestin nous avons désormais la porte ouverte vers toutes sortes de maladies des plus bénignes aux plus graves. Allergies, intolérances, maladies auto-immunes, arthrite, cancer, diabète SEP, SLA, et si l'origine de tous ces troubles était la même ? Le mercure et le nickel surtout sont particulièrement nocifs pour notre précieuse muqueuse intestinale.
 
Vous le savez certainement, mais pour éviter ces empoisonnements, il faut surtout éviter de consommer les grands prédateurs comme le thon, l'espadon, et les poissons de grande taille qui ont accumulés de grandes quantités de métaux lourds en consommant eux-mêmes des petits poissons plus légèrement intoxiqués. Bien sûr il faut manger des poissons gras pour les précieux oméga 3, mais il vaudra mieux les consommer petits comme les anchois, hareng, sardines, maquereau, merlan, merlu, plie, sole, morue. Et, petit rappel, les poissons gras, les plus riches en oméga 3, sont ceux qui ont une peau et non des écailles. Préférer toujours les poissons de mers froides car ils sont plus riches en oméga 3
Mais il n'y a pas que dans les grands poissons que l'on est en contact avec les métaux lourds, les plombages dentaires, les vaccins, eau de javel, les cosmétiques, rouges à lèvres, vernies à ongles, et autres crèmes.
 
En mangeant Bio, on élimine également certaines sources de pollution comme les boues d'épandage riches en métaux lourds car elles proviennent surtout des stations d'épuration. En éliminant au maximum les laitages et le gluten, vous éliminez en même temps beaucoup de désagréments à venir.
 
Comment les éliminer :
Nous avons plusieurs moyens d'éliminer ces métaux lourds dont le jeûne en numéro 1 et ses dérivés, le jeûne intermittent, les monodiètes, l'alimentation crue, l'alimentation restrictive.
Ensuite on peut prendre des produits chélateurs. (Produits qui vont fixer les métaux toxiques dans les tissus et les entrainer vers les émonctoires afin de les éliminer).
Les pré et probiotiques rééquilibrent l’écosystème intestinal en restaurant la flore intestinale. Ils restaurent également une perméabilité normale de la muqueuse de l’intestin grêle. Et donc réduisent les niveaux d’intolérance (aux laitages et au gluten).
Lactospectrum du laboratoire Le Stum
Ou encore  XENOSULF toujours chez Le Stum – Chélateur du mercure, du plomb, du cadmium et de l’aluminium (pissenlit, romarin, olivier, spiruline enrichie en sélénium, chlorella) 2 gélules par jour pendant 20 jours sont suffisants pour éliminer les excès de métaux lourds.
Tous les antioxydants sont performants, mais aussi quelques remèdes naturels que nous avons déjà étudié comme : La vitamine C, la vitamine D, les oméga 3, 6, 9, le Germanium, le charbon activé, l'algue Klamath, la mégamine ou Panaceo, la spiruline et la chlorella..

                                      


Commentaires

Articles les plus consultés