Centrafrique : l’opération militaire Sangaris a coûté 200 millions d’euros à la Défense


De quoi entamer sérieusement la caisse mise en place pour les Opex, les opérations militaires extérieures de l’armée française.
 
L’opération militaire française en Centrafrique, lancée le 5 décembre dernier, coûte cher au ministère de la Défense.
Sangaris a coûté 200 millions d’euros à la France
D’après Jean-Yves Le Drian, l’opération Sangaris a déjà coûté 100 millions d’euros à ce jour, un montant qui devrait se porter à 200 millions d’euros en année pleine. Interrogé ce mercredi sur Europe 1, le ministre de la Défense a déclaré que “jusqu’ici le budget de Sangaris est d’à peu près de 100 millions d’euros, si on est en année pleine ça sera aux environs de 200 millions d’euros“.

Une opération en prévention d’un génocide centrafricain
Cette opération, lancée en décembre dernier, a pour but de prévenir une situation pré-génocidaire, et se déroule en collaboration avec les forces africaines, pour tenter de rétablir la sécurité dans ce pays plongé dans le chaos depuis le coup d’Etat des rebelles de la Séléka, majoritairement musulmans, en mars dernier.
Les Opex révèlent la fragilité financière de la Défense française
D’un point de vue économique, il devient de plus en plus difficile à la France de se lancer dans des opérations militaires aussi longues que coûteuses. Ainsi la planification économique Serval, l’opération militaire française au Mali avait révélé les problèmes financiers de la Défense, durement touchée par les livres blancs successifs.
La dernière loi de programmation militaire (LPM) en date, qui met en application les mesures du livre blanc de la Défense, avait prévu 450 millions d’euros pour les Opex de 2014, un montant bien inférieur à ceux des années précédentes…
Economie matin

Commentaires

Articles les plus consultés