Pierre, un enfant en danger privé de sa mère

d905858b180e507b8ea41587a300db9d_29_0 On avait parlé du petit Pierre, un gamin maltraité par sa famille paternelle, à qui la justice l'a confié. La maman a perdu tous ses droits parentaux simplement parce qu'elle a tenté de protéger son fils. Aujourd'hui, Pierre n'a plus vu sa maman depuis le mois d'août, et cela malgré un jugement qui donne des droits de visite à sa mère.

Un blog a été créé par la maman, afin de raconter son histoire et celle de son fils.
Comme toujours dans ces affaires, on est forcé de constater que la justice ne donne jamais suite aux plaintes du parent protecteur. Tandis que celles du pervers sont suivies d'effet dans les plus brefs délais, sauf quand cela arrange tout le monde de faire trainer la procédure en longueur. En l'occurrence, le père qui s'est rendu coupable de plusieurs non représentations d'enfant a été relaxé. Ceci, alors que l'infraction était constituée, mais passons.
Il faut savoir que depuis des années Pierre est victime de maltraitances, violences et abus sexuels, et que la maman craint pour la santé de son fils. Si on ne veut le lui présenter, c'est peut-être parce qu'il porte des traces de coups.
Le ministre à la kippa et au compas dans le c.. M Valls ainsi que le premier ministre fan du BTP (qui a aussi un compas dans le c.., au Grand Orient)  et Taubira ont été informés de l'affaire mais se contentent de transférer au préfet.
Pierre est un enfant qui a dit à sa mère, par exemple: "je me lave maman j'ai besoin de rester sous la douche il faut que je m’enlève tous ce que papi et mamie m'ont fait".
La maman de Pierre explique que l'enfant "a une maladie grave orpheline qui a été réactivée par un vaccin contre indiqué. Le père a obligé son médecin traitant à vacciner Pierre en 2013 alors que la médecine scolaire refusait tout vaccin".
0_0_0_0_549_412_csupload_52689998 
Bref, aujourd'hui Pierre a huit ans et est hyper actif, il n'a aucun contact ni communication avec sa famille maternelle et tous ses amis. C'est exactement ce que l'on pouvait craindre quand il a été question de confier la garde exclusive de l'enfant au père.

Il faut aussi préciser que le père, sa concubine et les grands-parents paternels de Pierre sont mis en examen depuis près d'un an pour sévices sexuels sur mineurs de moins de quinze ans viols sur la maman de Pierre dés ses sept mois de grossesse, violences, maltraitances et  menaces de mort sur Pierre et sa mère.
On peut légitimement craindre que Pierre ait subi (et subisse toujours) des sévices graves, ce qui expliquerait pourquoi sa mère ne peut plus le voir depuis le mois d'août alors qu'elle en a le droit. Affaire à suivre.

Commentaires

Articles les plus consultés