La Vieillesse


Un vieux pêcheur à la retraite, malade et fatigué, habitait chez son fils, sa belle-fille et leur fils de 8 ans, comme c'était la tradition en ce temps-là.
Les mains du vieil homme tremblaient et sa vue n'était pas tellement bonne non plus, ce qui rendait la tâche
difficile quelquefois. Surtout à l'heure des repas, car tout comme un enfant, un peu de nourriture sur le plancher... une assiette qui vole en éclats ou un verre de lait renversé sur la nappe.
Un matin la belle-fille dit à son mari.... Il faut faire quelque chose avec ton père, je suis fatiguée de tout ramasser.
Alors on installa une petite table dans un coin de sa chambre...et c΄est là qu'il mangera à l'avenir... au moins, pendant le repas, on aurait pas à subir ses maladresses et on lui trouva un petit bol en bois, ainsi ... plus de vaisselle cassée.
Quand arrivait l'heure des repas, le jeune garçon jetait un coup d'œil vers la chambre de son grand-père... des larmes roulaient sur sa joue... et il regardait tout ça en silence.
Un soir avant le souper, le père vit son fils qui s'amusait dans l'atelier... Que fais-tu là fiston ?
Je fabrique un bol en bois pour toi et maman ... quand vous serez trop vieux et maladroits pour manger à la table avec nous.
Le père incapable de dire un seul mot.... on oublie trop souvent que nous aussi, nous vieillirons un jour ...
que faire... et il n'a pu fermer l'œil de la nuit...
Le lendemain matin, en s'éveillant, il raconta toute l'histoire à son épouse... et quand arriva l'heure du déjeuner...il prit son père par la main et le fit asseoir avec eux à la table et cette fois-ci, les larmes qui coulaient sur la joue de grand-père eh bien je crois que c'était des larmes de joie!
On est tous sur un navire qui nous mène vers notre destinée, à nous de hisser les voiles sur le bon côté du vent. Quand on laisse parler son cœur, pas besoin de choisir ses mots ni ses gestes... le cœur entend
bien mieux que les oreilles...

Source

Commentaires

Articles les plus consultés