Alaska : Lancement d’une nouvelle génération d’éoliennes


Le BAT, ou Buoyant Airborne Turbine, est une éolienne placée dans un ballon d’hélium. Ce serait la nouvelle révolution dans le monde des éoliennes, tant par son prix, que par sa quantité d’énergie délivrée.
En effet, le BAT monte jusqu’à 300 mètres d’altitude, une altitude qu’aucune éolienne aérienne n’avait atteinte jusqu’ici, ce qui lui permet de fournir deux fois plus d’énergie qu’une éolienne implantée dans le sol.

La start-up américaine Altaeros Energies, en partenariat avec l’Autorité de l’énergie de l’Alaska s’apprête à lancer son premier projet-pilote: une éolienne volante totalement autonome
L’aérostat en forme de donut est à la fois plus performant et moins coûteux qu’une éolienne classique car il permet d’exploiter les vents d’altitudes, plus constants et surtout plus puissants. Le BAT devrait ainsi fournir deux fois plus d’énergie qu’une éolienne terrestre, pour un coût de 18 cents par kilowattheure, soit la moitié du prix en vigueur dans certaines régions isolées de l’Alaska.
Le dispositif fonctionne de manière totalement autonome : il se met en vol, produit un maximum de courant en s’ajustant à l’altitude et à la direction des vents et atterrit en douceur à partir d’une plateforme mobile. Il peut de plus être facilement transporté et déployé en seulement 24 heures, ce qui devrait permettre de fournir de l’électricité aux régions isolées, aux bases militaires, aux mines, aux pays en développement et même aux endroits sinistrés quand le réseau électrique classique est coupé. C’est d’ailleurs principalement pour ce genre de situations que l’éolienne d’altitude BAT a été conçue.
Techniquement, l’éolienne, placée dans un ballon d’hélium, est reliée au sol par des câbles qui acheminent l’énergie jusqu’à un générateur situé sur la terre ferme qui la transforme ensuite en électricité.
D’après l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers ou Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens), le BAT est capable de produire 30 Kilowatts, soit de quoi alimenter une douzaine de foyers en électricité.
Le dispositif ne présente par ailleurs aucun impact environnemental, ne fait pas de bruit et demande peu d’entretien.

Source

Commentaires

Articles les plus consultés