Le Medef prône l'instauration d'un salaire transitoire en-dessous du Smic http://www.crashdebug.fr/index.php/actualites-france/8536-le-medef-prone-l-instauration-d-un-salaire-transitoire-en-dessous-du-smic

Eh bien, on va avoir de belles générations de Tanguy qui ne seront pas prêts de pouvoir se loger... Et comme il n'y a quasiment personne pour contrer ces néolibéraux et leur dogme, pour eux c'est du billard... Pseudo liberté et surtout égalité dans la précarité.... (enfin pour la population).
Pour le reste... Diagnostic volontairement biaisé pour exploiter au mieux la situation, et faire encore plus de marge, pour enrichir, bien sûr, toujours plus les... actionnaires...  (informations complémentaires).
In fine, leur objectif, ce n'est pas de réduire le chômag,e c'est de gagner de l'argent... Vous avez cru quoi ? Ce sont des capitalistes...
Vous l'aviez oublié ? ; )
J'en veux pour preuve que l'on pourrait aborder la problématique exactement dans l'autre sens, à savoir réduire cette fameuse marge de bénéfice des actionnaires, pour augmenter les salaires. Ceci permettrait aux gens de consommer, et donc de créer de la demande auprès des entreprises, qui du coup devraient embaucher.... Et ils pourraient même accessoirement à nouveau investir dans la recherche, sans que ce soit le contribuable qui la paye....
Ce n'est pourtant pas compliqué, c'est comme pour cette austérité, ils font exactement l'inverse de ce qu'il faudrait faire... Et cela sciemment, par cupidité....
Comme je l'ai déjà dit : la variable d'ajustement du système, là où on peut capter de la richesse ... c'est nous, c'est vous...
Et ne me parlez pas de la dette ou je m'énerve... ; )))
Amicalement,
L’Amourfou.
pierro_15_04_2014.jpg
Magic Gattaz

Pierre Gattaz, président du Medef, a annoncé ce mardi vouloir l'instauration d'un salaire inférieur au Smic, notamment pour les jeunes.

Le président du Medef Pierre Gattaz a souhaité mardi l'instauration de manière "temporaire" d'un salaire "transitoire" inférieur au Smic pour permettre notamment aux jeunes d'entrer sur le marché du travail. "Le niveau élevé du Smic est une marche d'escalier à franchir en France" pour trouver du travail, a indiqué le patron des patrons, lors de son point de presse mensuel.

Selon lui, une solution consisterait à "avoir temporairement un système permettant la première année" pour "un jeune ou quelqu'un qui ne trouve pas de travail, de rentrer dans l'entreprise de façon transitoire avec un salaire adapté, qui ne serait pas forcément le salaire du Smic", a-t-il dit.
Gattaz sur la même longueur d'onde que Pascal Lamy

"Avec un niveau de chômage à 11%, cela fait partie des pistes a explorer", a estimé Pierre Gattaz, qui souhaite en débattre "avec le gouvernement et les partenaires sociaux". Comme on lui rappelait les précédentes tentatives avortées pour instituer un Smic jeune, le président du Medef a affirmé qu'aujourd'hui "nous sommes au bord du précipice" et il qu'il faut "sortir de la doctrine et du dogme" pour créer des emplois.

Le président du Medef s'est dit en accord avec Pascal Lamy, ex-directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui a plaidé il y a deux semaines pour plus de "flexibilité" sur le marché du travail, avec notamment des "petits boulots" payés en dessous du Smic.


Lu sur:  crashdebug.fr

Commentaires

Articles les plus consultés