LES FRANÇAIS MASSIVEMENT OPPOSÉS AU FINANCEMENT PUBLIC DES PARTIS POLITIQUES

Les Français se prononcent massivement contre le financement public des partis politiques : découvrez les résultats du sondage exclusif Ifop/Les Enquêtes du contribuable. Il n'est pas normal d'obliger les contribuables à soutenir des partis politiques dont ils ne partagent pas les idées !


Financement des partis politiques : l’opinion des Français
Ce sondage est paru dans Les Enquêtes du contribuable n°5:L’argent des partis politiques Magazine bimestriel vendu en kiosque et en ligne, 68 p., 3.5euros.
Les aides publiques constituent la principale ressource des partis politiques français…
Pourtant, 83% des Français pensent que les partis doivent se financer uniquement par les dons et cotisations de leurs adhérents.

Seuls les partis politiques qui présentent un nombre significatif de candidats peuvent prétendre à un financement public

Le financement des partis politiques est calculé en fonction des résultats obtenus aux élections législatives. Seuls les partis politiques qui présentent un nombre significatif de candidats peuvent prétendre à un financement public.
56% des Français estiment que ce système de financement est plutôt une mauvaise chose car favorise les partis déjà existants et empêche le renouvellement de la classe politique.

Les contribuables doivent financer des partis politiques dont ils ne partagent pas les idées
69% des Français jugent cette situation plutôt pas acceptable : il n’est pas normal d’obliger des contribuables à soutenir des partis politiques dont ils ne partagent pas les idées
Les contribuables veulent mettre un terme au financement public des partis politiques : stop au racket !
Ces organisations lourdement subventionnées entretiennent des élus peu soucieux de la bonne gestion de l’argent public : découvrez les dessous financiers des partis politiques dans notre numéro spécial des Enquêtes du contribuable.
Lu ICI

Commentaires

Articles les plus consultés