Pulvérisation de nanoparticules : un technicien allemand témoigne

Le sous-titrage en français vient du sous-titrage en anglais offert par Wuwei traduction.

* Jens tient à préciser qu'il n'a jamais trouvé de telles installations sur des avions civils, de passagers ou de fret.

* C'est en 2008 qu'il a travaillé sur cet aéroport. L'avion était équipé de réservoirs à l'intérieur et d'un pulvérisateur à l'arrière. Les militaires qui remplissaient les cuves travaillaient avec des respirateurs mécaniques, des gants spéciaux et des vêtements de protection. Car les substances versées dans les réservoirs contenaient des nanoparticules qui peuvent pénétrer dans le corps par la peau ou les voies respiratoires.

* En 2008, il n'avait jamais entendu parler des chemtrails. Mais quand il a commencé à se poser des questions et à enquêter il s'est rendu compte que les autorités ne divulguaient pas les informations.

* Il s'est donc adressé au bureau des « Verts » de son lieu de résidence. Il leur a laissé son nom et son numéro de téléphone, et n'a reçu aucun appel. Mais trois jours plus tard, son patron lui annoncé qu'il était licencié, et qu' « on » lui avait dit qu'il parlait trop.



Commentaires

Articles les plus consultés