Au départ, on l’a pris pour un fou. Maintenant, on le traite de génie. Découvrez Boyan Slat.


Les océans sont des mers de plastique et personne n’a réussi à endiguer ce phénomène. Sauf un jeune homme de 19 ans.
L’actualité refait le buzz depuis le début de la semaine et vous avez tous probablement entendu parler de Boyan Slat.
En octobre 2012, ce hollandais proposait de nettoyer les océans.
Oui oui, vous avez bien lu. Ce jeune de 17 ans avait trouvé une idée révolutionnaire pour nettoyer les mers et réparer les dommages réalisés par les hommes.
Originaire des Pays-Bas, Boyan voulait débarrasser les océans des millions de tonnes de plastiques qui nuisent à la faune et la flore océanique depuis un petit moment.
Pour son projet de dernière année de lycée, il décide de commencer ce projet titanesque utilisant une sorte d’entonnoir géant pour nettoyer tous les gyres* connus.
7,25 millions de tonnes de plastique pourraient être récupérés en 5 ans.
Bizarrement, à l’époque, on l’a pris pour un fou plutôt qu’un génie. Voilà en vidéo son étude de faisabilité ou comment Boyan Slat s’est accroché à son idée.
Deux ans après, le 3 juin 2014, Boyan a annoncé les résultats de son étude de faisabilité : son projet Ocean Cleanup est complètement réalisable.
Le processus utilise la force du courant pour concentrer les déchets dans de gigantesques barrages flottants. Il ne doit pas nuire au plancton et donc ne pas troubler l’écosystème plus que de raison.
Saluons au passage la gestion des ressources, tout l’équipement sera auto-suffisant (énergie solaire et aquatique).
Cette méthode prouve que nettoyer les océans n’est pas une chose impossible.
Cette méthode pourrait permettre de débarrasser l’Océan Pacifique de la moitié des déchets en moins de dix années.
Après la théorie du projet, Boyan a démontré qu’il était réalisable et même qu’il dégagerait des bénéfices avec le recyclage des tonnes de matière plastique récupérée.
La fondation The Ocean Cleanup de Boyan Slat a maintenant besoin de 2 millions de dollars pour se lancer, participez à la levée de fonds directement sur son site.
* Les gyres sont des sortes de vortex qui gardent les déchets en continu, une sorte de spirale de déchets tourbillonnants grâce à la force de Coriolis. On en dénombre 5 principaux pour l’instant dont le plus gros, dans l’Océan Pacifique, est tristement nommé le 8ème continent.

Source

Commentaires

Articles les plus consultés