Fin novembre 2013, un tribunal malaysien a accusé israel de génocide et de crimes contre l'humanité...

Le tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur a jugé Israël coupable de crimes contre l'humanité et de génocide en novembre 2013. Le tribunal avait déjà reconnu coupable les présidents Bush et Blair de crimes contre l'humanité pour la guerre en Irak et les prisons de Guantanamo et Abu Ghraib. Le tribunal a été fondé par le président Mahathir Mohamad, qui condamne ouvertement le pouvoir juif et ses guerres par procuration.

Israël coupable de crimes contre l’humanité et de génocide, selon le tribunal de Kuala Lumpur (Malaisie)

Le tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur (KLWCT) a jugé l’ancien général de l’armée israélienne, Amos Yaron, et l’État d’Israël coupables de crimes contre l’humanité et de génocide pour le massacre de Palestiniens dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila à Beyrouth, en 1982.

Le président de KLWCT, Tan Sri Lamin Yohd Yunus, qui dirigeait un groupe de sept membres, a déclaré que le tribunal était convaincu au-delà de tout doute raisonnable que les deux défendeurs étaient coupables des chefs d’accusation retenus contre eux.

Les autres juges étaient Tunku Sofiah Jewa, le Professeur Salleh Buang, le Professeur mérite Datuk, le Docteur Shad Saleem Faruqi, Datuk Saari Yusof, John Philpot et Tunku Intan Mainura.

Donnant lecture à haute voix pendant près de trois heures du jugement rendu, Lamin a déclaré que le tribunal avait ordonné que des indemnités à la hauteur du préjudice irréparable et des blessures, des douleurs et des souffrances subis par le demandeur, représentant des victimes de crimes de guerre, leur soient versées.

« Même s’il ne perd jamais de vue sa nature de simple tribunal de conscience, sans réelle force exécutoire, ce tribunal juge que les témoins dans cette affaire ont droit, en toute justice, au paiement ou à réparations par les deux parties condamnées » a-t-il dit.

Lamin a exprimé l’espoir que forts de ces conclusions du tribunal, les témoins, qui sont aussi les victimes en l’affaire, trouveront dans un avenir proche un État ou une entité judiciaire internationale capable et disposé à exercer leur compétence pour faire exécuter le verdict du tribunal à l’encontre des deux parties condamnées.

Le tribunal a également ordonné que sa décision soit soumise à la Commission des Crimes de guerre pour faciliter la détermination et la perception des indemnités par le demandeur, pour les victimes de crimes de guerre.

Lamin a noté que le tribunal était pleinement conscient que son verdict était, de par sa nature, purement déclaratif et n’avait aucune force exécutoire.

« Ce que nous pouvons faire… c’est recommander au KLWCT de soumettre cette conclusion de condamnation par le tribunal, avec les actes de ces procédures, au procureur général de la Cour pénale internationale, de même qu’aux Nations-Unies et au Conseil de sécurité des Nations-Unies » a déclaré le juge.

Il a aussi déclaré que le tribunal recommandait que les noms des deux parties condamnées soient inscrits et inclus au registre des Criminels de guerre de la Commission et qu’ils soient, en conséquence, publiés.

Yaron a été inculpé pour son implication directe en sa qualité de général commandant dans le massacre de Sabra et Chatila. C’était la première fois que Yaron était inculpé pour crimes de guerre.

La deuxième accusation était contre l’État d’Israël pour crime de génocide et crimes de guerre contre les Palestiniens.

Les accusations étaient le résultat de plaintes reçues par KLWCT de victimes de Palestine (bande de Gaza et Cisjordanie) et des camps de réfugiés de Sabra et Chatila au Liban, l’an dernier.

Au cours de ce procès de six jours, le tribunal a entendu 11 témoins à charge, dont des Palestiniens de lignée musulmane et chrétienne, de même qu’un chirurgien malaisien, le Dr Ang Swee Chai, qui exerçait au camp au moment du massacre.

Six des témoins ont attesté auprès de KLWCT tandis que les cinq autres ont communiqué leur témoignage par Skype.

Le procureur principal, le Pr Gurdial S. Nijar, a qualifié le verdict d’« important » alors qu’il marque la première fois que l’État d’Israël est reconnu coupable de génocide.

Il a déclaré que le jugement d’aujourd’hui sera soumis au procureur général de la Cour pénale internationale, aux Nations-Unies et au Conseil de sécurité des Nations unies pour une action ultérieure.

Et d’ajouter que le jugement sera également publié et communiqué aux gouvernements à travers le monde pour permettre à tous les États d’exercer leur compétence sur le génocide.

http://www.globalresearch.ca/israel-charged-with-war-crimes-and-genocide-complete-judgment-of-kl-tribunal/5359433


un exemple du genre de discours de l'ex président malaysien

Source: planete-revelations.com

Commentaires

Articles les plus consultés