Les services sanitaires russes ont découvert une substance interdite dans la viande originaire de l’UE

Les services sanitaires russes ont découvert une substance interdite dans la viande originaire de l’UE

Le Service fédéral de contrôle vétérinaire et phytosanitaire de Russie (Rosselhoznadzor) a découvert dans la viande originaire de l’Union européenne des hormones de croissance interdites. Le chef de Rosselkhoznadzor Sergueï Dankvert insiste sur des consultations urgentes avec ses homologues européens sur ce sujet et exige une enquête approfondie.

C’est de la ractopamine, qu’ont découvert les experts russes dans la viande de bœuf originaire d’Espagne. Cette substance est interdite en Russie depuis le 27 juin, tout comme les tendons originaires de l’UE. Mais cette viande a été envoyée en Russie avant le 27 juin.
Rosselkhoznadzor envisage deux versions des faits. Soit les règles de production sont violées en Espagne, soit il s’agit d’une tentative d’importation de la viande en contrebande, en contournement des certificats du service vétérinaire espagnol.
Selon les services sanitaires russes, la Russie pourrait également suspendre les importations des produits végétaux depuis l’UE à cause des substances de quarantaine dans les livraisons en provenance de ces pays.


La ractopamine est un médicament (numéro CAS : 97825-25-7), qui est aussi utilisé comme additif bêta-agoniste aux porcs ou à d'autres animaux élevés pour leur viande afin d’obtenir de la viande plus maigre et plus protéinée. Comme tous les bêta-agonistes, cette molécule dégrade les qualités organoleptiques de la viande en réduisant la teneur en graisse intramusculaire. Cet additif est interdit dans l'Union européenne. Wikipedia

Commentaires

Articles les plus consultés