L’ÉNERGIE DANS UNE SOCIÉTÉ ÉVEILLÉE

pasado-y-futuro-compressor
par Laurent Van der Wee

********************************
L’énergie
Comme l’argent, l’énergie est un élément de pouvoir dans l’ancienne civilisation, pour ceux qui choisissent de contrôler les autres. Les quelques citoyens qui dirigent les banques, par l’entremise d’entreprise, contrôlent également l’énergie. Tout fonctionne avec de l’énergie et cette énergie n’est pas offerte gratuitement. Les gens doivent payer pour avoir un bien et doivent payer pour recevoir l’énergie adéquate pour le faire fonctionner. En haut de la pyramide, ce sont les mêmes individus qui en profitent.

L’énergie électrique
La majeure partie de l’énergie utilisée dans cette société est l’énergie électrique et l’énergie fossile. L’énergie électrique est créée à partir de la rotation d’un alternateur fixé à une turbine. Celui-ci a besoin d’une source extérieure pour tourner. Ils utilisent donc l’eau le plus souvent. Plus la force de l’eau est puissante, plus elle peut faire tourner de grosse turbine. Pour ce faire ils bâtissent d’immenses barrages. L’eau d’un côté monte et par des couloirs construits à cet effet, l’eau est dirigée sur les turbines situées à l’intérieur au bas du barrage, utilisant la force gravitationnelle. Cette façon de créer de l’énergie semble ingénieuse, mais ces barrages sont destructeurs pour l’environnement. De plus, ils utilisent des fils conducteurs pour acheminer l’électricité partout. Les premières lignes de départ sont très élevées en tension, celles-ci permettent d’en alimenter de plus petites pour enfin arriver aux cibles, soit les commerces, les maisons, etc. Les premières lignes de haute tension dégagent un champ électromagnétique qui, selon plusieurs études faites par des gens soucieux du bien-être et de la santé de cette civilisation, est très nocif pour l’être humain. Ces études démontrent que l’être humain dégage lui aussi un champ électromagnétique ainsi que la planète et tout ce qui y vit. Ces lignes de haute tension, ayant une fréquence différente, ne sont pas en phase avec l’être humain et la nature, elles sont donc très nocives. C’est un peu comme le joueur de violon débutant, jouant du violon dans un orchestre de musiciens très expérimenté, la distorsion étant si grande que les autres musiciens ne peuvent qu’en être affectés.

L’énergie fossile
L’énergie fossile est un élément que l’on retrouve dans la terre. Elle est le fruit de la décomposition de certains éléments sous terrain datant de million d’années. Or, l’être humain, à un certain moment donné, a compris que cette décomposition, ayant différentes formes, pouvait brûler. Il pouvait donc l’utiliser comme combustible. Il s’est permis de le retirer de la terre pour le faire bruler à travers des appareils tels que des moteurs ou des fournaises.
Bien que cette énergie fossile a sa place dans la grande chaine de l’évolution et dans la transformation de la planète, autant elle est extrêmement nocive pour tous les êtres vivants lorsqu’elle est sortie de son nid de l’intérieur de la planète. C’est l’énergie la plus dévastatrice de ce monde, mais comme elle génère des milliards de profits aux propriétaires peu nombreux de ce marché mondial, ils n’ont aucune raison d’arrêter. Les citoyens savent que cette énergie est très nocive, mais ils ne sont pas prêts à laisser tomber leur liberté de déplacement pour défendre leur planète, car la majorité de leur moyen de transport fonctionne avec cette énergie. De plus, ils ont besoin d’un moyen de transport pour aller travailler, très peu le font à pied ou à vélo. Alors s’ils décidaient de ne plus encourager cette méthode de fabrication d’énergie, ils devraient faire de gros changements dans leur vie.
L’industrie de cette énergie ainsi que tous les dirigeants de cette planète sont au courant de l’énorme facteur de destruction qui augmente quotidiennement, mais nul ne l’arrête. L’individu moyen en est esclave autant que le dirigeant. De plus, les êtres derrière ces entreprises sont les mêmes qui financent les campagnes électorales, ils s’assurent donc de mettre au pouvoir des êtres ayant le même agenda qu’eux. C’est fascinant de constater, dans cette civilisation, que le pouvoir de ces individus est si grand que personne n’a la force de les arrêter et pourtant rien n’est caché. La raison est simple, l’individu se voit seul. Ils ne pensent pas en tant que nombre, ils ne travaillent pas ensemble. Ils sont individualistes et non solidaires. Lorsque quelqu’un dénonce cet énorme abus de pouvoir, ils répondent: « mais qu’est-ce que je peux faire ». Pourtant ensemble ça serait tellement facile.

L’énergie libre
On pourrait croire, comme le croient encore plusieurs citoyens de cette civilisation, qu’il n’a pas d’autres alternatives en termes de génération d’énergie. Pourtant, un grand nombre de chercheurs, toujours croissant, ont découvert le moyen d’utiliser d’autres méthodes pour générer de l’énergie. De plus, plusieurs de ces méthodes s’avèrent peu couteuses et aucunement nocives pour l’environnement. Les meilleurs systèmes découverts sont ceux qui génèrent plus d’énergie qu’ils en consomment. Alors un appareil peut générer assez d’énergie pour s’auto-alimenter et aussi générer un surplus d’énergie pour alimenter une autre source. Ils l’appellent l’énergie libre, car elle est gratuite du fait qu’elle génère de l’énergie plutôt que d’en consommer.
« Alors si ces systèmes d’énergie existent, pourquoi ne sont-elles pas déjà offertes au grand public, » se demandent les citoyens les plus septiques? La réponse est pourtant très simple lorsque l’on comprend le système dans lequel ils vivent. Pour faire la conception de ces appareils ça prend de l’argent et l’argent est en majorité détenue par les propriétaires des énergies non gratuites, ceux-ci n’ont aucune raison monétaire d’investir dans cette technologie. Ils iront même jusqu’à mettre des bâtons dans les roues de ceux qui s’acharnent sur la conception et commercialisation de l’énergie libre.
Dans la nouvelle société, tout ce contrôle n’existe pas, car il n’y a aucun individu capable de telle injustice envers ses frères et sœurs. Jamais il ne viendrait en tête à quelqu’un, de vouloir utiliser son pouvoir sur autrui et en même temps contribuer à détruire sa planète. Il y a une loi universelle que les nouveaux individus connaissent très bien, mais qui est très mal comprise et très peu appliquée dans l’ancienne civilisation, « tu récoltes ce que tu sèmes ». Si un jour l’être fait l’expérience de faire subir, dans son évolution il fera l’expérience de subir. Ce n’est pas une punition, mais une décision d’évolution. Ce karma existe dans la densité, par contre, dans la nouvelle société, ce karma est terminé. Les individus sèment uniquement l’amour donc récoltent uniquement l’amour.


Laurent Van der Wee

Rédigé par : Laurent Van der Wee

Vous pouvez me contacter directement en utilisant le lien "Contact" ci-après, il me fera plaisir de partager avec vous.

Cet article est un extrait du volet I de mon e-book Ensemble pour un nouveau monde que vous pouvez vous procurer en remplissant le formulaire plus bas. Il compare deux civilisations, une nouvelle éveillée spirituellement et une ancienne plus dense. Aussi, je fais le pont avec des suggestions concrètes pour passé d’une civilisation à l’autre dans le volet II.
De plus Ensemble pour un nouveau monde est aussi un projet d’écriture où j’invite les enfants, les adolescents et les jeunes adultes à se questionner à travers d’articles pour qu’eux aussi trouvent des solutions pour que tous ensemble nous bâtissons notre nouveau monde. Voir les détails à la fin de l’e-book
Je vous offre mon e-book « Ensemble pour un nouveau monde »

Retrouvez les chroniques de Laurent Van der Wee sur la Presse Galactique

Commentaires

Articles les plus consultés